Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment

Les PME, nouvelle cible des sites de voyages

Publié par le

Après avoir courtisé les internautes, les sites de voyages en ligne s'attaquent au marché du tourisme d'affaires, avec comme cible les PME, peu ou mal adressées par les grandes agences spécialisées.

  • Imprimer


La cible des entreprises est depuis longtemps courtisée par les voyagistes. Mais si les grands groupes bénéficient traditionnellement de services de réservation de billets d'avion ou de trains, ainsi que de chambres d'hôtels, soit en interne, soit via des groupes, comme Carlson Wagon Lits, Protravel ou American Express, les PME/PMI, elles, sont davantage ignorées. C'est pourquoi les sites de voyages en ligne cherchent à les attirer, même si leur gestion est particulière car les annulations, reports et autres décalages sont plus fréquents que pour les particuliers. Anyway a ainsi lancé Anyway Pro, un département doté de ses propres opérateurs, qui permet aux entreprises de définir des profils d'utilisateurs et de bénéficier des ententes tarifaires négociées avec les compagnies aériennes. L'objectif du site est de faire 10 % de son chiffre d'affaires grâce à cette clientèle, sur laquelle les marges sont meilleures que pour le grand public. Ce type de structure existe aussi chez Travelprice. Elle propose des tarifs spécifiques sur certaines compagnies d'aviation. Le site utilise la technologie de Traveldoo et réalise déjà 25 % de son chiffre d'affaires avec cette cible. Ebookers est encore très orienté B to C, mais va ouvrir un site spécialisé avec une interface particulière, grâce à laquelle les sociétés pourront enregistrer des profils de voyageurs et payer en ligne de manière sécurisée. Degriftour se penche aussi sur la clientèle affaires, bien que celle-ci ne génère qu'un très faible volume d'affaires pour le moment.

Des éditeurs de logiciels spécialisés dans le voyage d'affaires


L'éditeur de logiciels Traveldoo s'est, pour sa part, spécialisé dans le tourisme d'affaires. Son produit Traveldoo Portal est une plate-forme destinée à effectuer les transactions on line. Elle équipe les sites Travelprice, eBookers, Décision Voyage et Promovacances. Traveldoo Shopsite vise, lui, les grands comptes. « Nous y consacrons l'essentiel de nos efforts », explique Olivier Mindren, vice-président chargé du marketing. L'éditeur français espère conquérir une vingtaine de clients d'ici fin 2002. La société fondée en mars 2000 emploie une quinzaine de personnes et réalise un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros (20 MF), avec comme objectif la rentabilité dans un an. « Nos systèmes permettent aux entreprises d'automatiser les tâches administratives, avec ensuite une émission électronique des billets », précise Olivier Mindren. Le voyage étant un produit complexe, les éditeurs d'applications d'e-procurement, comme Ariba et CommerceOne, ne proposent pas ce type de service. Traveldoo est interfacé avec les quatre GDS. Ceux-ci ont créé ou racheté des filiales spécialisées sur ce créneau, comme GetThere pour Sabre ou iTravel pour Amadeus. L'avantage de Traveldoo, selon son vice-président, est sa neutralité vis-à-vis de ces GDS ou des agences de voyages. Il estime le volume du voyage d'affaires à 170 MdF en 2000 en France, dont 45 % proviennent de la vente de billets d'avion, 10 % de billets de train, 25 % de réservations d'hôtels et 20 % des locations de voiture. A titre de comparaison, on estime qu'aux Etats-Unis, un quart des voyages d'affaires devrait être acheté en ligne en 2004. Traveldoo compte s'octroyer la plus grosse part du marché en commercialisant ses deux logiciels. La licence de Traveldoo Portal coûte 90 000 euros (590 000 francs) par processeur et par an. Traveldoo Shopsite vaut 85 000 euros (560 000 francs) par an pour 2 000 utilisateurs. « D'ici quelques semaines, la version 2 des logiciels va permettre de synchroniser les canaux on et off line. Le voyageur appellera son agence pour modifier sa réservation, et nous rapatrierons cette demande dans le système », conclut Olivier Mindren.

Les sites à visiter


www.accorhotels.com www.anyway.com www.degriftour.fr www.ebookers.com www.karavel.com www.lastminute.com www.nouvelles-frontieres.fr www.traveldoo.com www.travelprice.com www.voyages-sncf.com

Patrick Cappelli

Sur le même sujet

[Top 100] Les 100 sites marchands les plus puissants en 2018
Top 100 Ecommerce
[Top 100] Les 100 sites marchands les plus puissants en 2018

[Top 100] Les 100 sites marchands les plus puissants en 2018

Par Martine Fuxa, Véronique Méot et Stéphane Guillard

Ecommerce présente la 7e édition de son classement des sites marchands français. Le podium 2018 se compose des mêmes géants qu'en 2017: OUI.sncf, [...]

L'application Vivino lève 20 millions de dollars
Top 100 Ecommerce
L'application Vivino lève 20 millions de dollars

L'application Vivino lève 20 millions de dollars

Par Stéphanie Marius

L'application Vivino, créée en 2010 et consacrée à la vente de vin en ligne, boucle une nouvelle levée de fonds destinée à assurer son déploiement [...]

Top 10 des marques qui ont fait le buzz en 2017
Top 100 Ecommerce
Top 10 des marques qui ont fait le buzz en 2017

Top 10 des marques qui ont fait le buzz en 2017

Par Stéphane Guillard

YouGov a publié son classement des marques qui ont le plus fait parler d'elles en 2017. Decathlon s'empare de la première place, tous secteurs [...]

La rédaction vous recommande