Mon compte Devenir membre Newsletters

Les connaissez-vous

Publié le par

GUILHEM FOUETILLOU, LINKFLUENCE

Un institut d'études à la sauce 2.0... Linkfluence.net vient de boucler une levée de fonds de 2 millions d'euros. Guilhem Fouetillou explique quelles sont les technologies mises au point par la société pour y parvenir. Qui a dit que l'on ne trouvait pas de sous en France?

JMB: Comment les grands comptes peuvent-ils 'écouter» le Web social?

Linkfluence.net est un institut d'études qui vend des services de veille et d'analyse du Web social. Nous avons développé tout un ensemble de technologies pour échantillonner, segmenter, et présenter l'information sur le Web social. Nous tentons de comprendre les consommateurs pour construire une stratégie produit ou d'image de marque. Si l'on considère que le Web est une sorte d'image observable de la société, on ne peut pas uniquement utiliser de la technologie. Si vous ne rajoutez pas de la compréhension, de l'interprétation et des humains qui corrigent les algorithmes, le résultat n'est pas de qualité... L'entreprise a cinq ans, et nous travaillons avec des groupes comme L'Oréal, Google France, Vinci, GDF, Adidas...

JMB Quel est le coût d'une telle entreprise?

Les tarifs dépendent de la quantité d'information disponible sur le Web. Si votre marque génère peu de conversations sur les réseaux sociaux, le volume sera faible et le coût sera moindre.

Ancien président fondateur de l'Atelier BNP Paribas (auparavant Atelier Compagnie Bancaire), Jean-Michel Billaut est aujourd'hui blogueur et animateur du Billautshow. Il est également le fervent promoteur d'une stratégie très haut débit via la fibre optique pour l'ensemble du territoire français.
Voici une sélection de ses dernières rencontres.

KATY VOLO, TALENTHOUSE

Il y a beaucoup d'artistes de par le monde, mais beaucoup ont du mal à se faire reconnaître. Talenthouse est un tremplin pour ces derniers. 450 000 artistes ont déjà édité leur portfolio sur le site... Parallèlement, chaque semaine, Talenthouse diffuse des projets créatifs proposés par des marques. A ce jour, plus de 150 projets ont déjà été mis en oeuvre...

JMB: Comment cette idée est-elle née?

Talenthouse est une communauté créative en ligne qui offre l'opportunité à des artistes d'utiliser les réseaux sociaux pour augmenter leur visibilité. C'est ouvert à tous types d'artistes, les photographes, designers, créateurs de mode, musiciens... Vous pouvez dans un premier temps créer votre portfolio et participer à des projets créatifs... L'idée vient de deux fondateurs ; Amos Pizzey découvert à l'âge de 13 ans par Boy George, qui a constaté que beaucoup d'artistes malgré leur talent n'arrivaient pas à pousser les portes de l'industrie de la musique, du disque... Et Roman Scharf un entrepreneur de la Silicon Valley. A eux deux ils ont créé cette plateforme innovante. Nous ouvrons le concept à la francophonie. Nous venons d'annoncer l'arrivée de Talenthouse dans les pays francophones... Le business model est fondé sur deux principes: les marques qui organisent des projets artistiques payent pour ce service. Les partenaires qui s'associent à ces projets créatifs et veulent également être présents sur le site constituent ensuite la deuxième source de revenu.

HERVE GONAY, WEBLEADS-TRACKER

Webleads-Tracker, est une solution en B to B qui permet de savoir quelle société visite votre site d'entreprise... Le tout en temps réel. Une solution pure cloud, en mode Saas, intégrant une bonne quinzaine d'applications venant d'ailleurs...

Aujourd'hui vous ne disposez que de très peu d'informations sur les entreprises qui visitent votre site.

JMB: Comment fonctionne la plateforme?

C'est une solution d'e-marketing en en B to B qui permet d'effectuer un scoring comportemental sur les visiteurs qui viennent sur un site internet. On va fournir en temps réel des informations sur des sociétés qui ont visité votre site internet, et non sur des personnes, sans qu'au préalable elles aient eu besoin de s'identifier. Nos clients sont des gens qui vendent en B to B comme EDF Entreprises, Sage, Orange Business Service, etc. Ils s'intéressent aux entreprises qui viennent visiter leur portail. On pourra dire que telle entreprise est venue sur le site de nos clients. Nous fournissons des informations légales et éthiques. On est un peu le Médiamétrie du Business to Business. On étudie les points d'intérêt des visiteurs du site, et nos moteurs vont chercher le nom de l'entreprise qui se cache derrière l'IP que nous enrichissons d'un ensemble de critères...

Et bien plus de rencontres... SUR LE BLOG http://billaut.typepad.com/

Mot clés : projet

Jean-Michel Billaut