Mon compte Devenir membre Newsletters

Les dirigeants confiants pour leur entreprise

Publié le par

Selon une étude menée par NetValue auprès de 400 directeurs, les dirigeants des grandes entreprises françaises considèrent que l'intégration d'Internet dans la stratégie de leur entreprise est en bonne voie.


Les grandes entreprises françaises semblent enfin être pleinement entrées dans l'ère Internet. C'est en tout cas ce qu'affirment 81,3 % des dirigeants interrogés par NetValue. 34,2 % considèrent avoir réellement intégré le Web dans leur stratégie d'entreprise, alors que 2,7 % avouent que leur société ne prend pas du tout en compte ce facteur. Le besoin d'information concernant le monde du Web se fait toutefois sentir. La presse spécialisée s'avère être la source d'information favorite des dirigeants (48,4 % en spontané), loin devant leurs services informatiques internes (16,9 %). SSII et intégrateurs ne font pas l'unanimité, ils sont spontanément cités par les interviewés à seulement 2,2 et 1,7 % comme sources d'information privilégiées. 78,4 % des sondés considèrent qu'Internet apporte de véritables opportunités de développement à leur entreprise. Parmi cette population, 80,3 % estiment que les opportunités concernent le développement de l'image et du commerce. Néanmoins, le commerce électronique ne représente une opportunité que pour 11,3 % d'entre eux, derrière l'amélioration de la notoriété et de l'image des produits ou de la société (19,7 %). Une grande proportion de l'échantillon considère qu'Internet va révolutionner le marketing (75,2 %) et 64,8 % estiment qu'il est nécessaire de faire très largement appel à des prestataires extérieurs. Le sentiment vis-à-vis de l'implication ressentie des membres de l'entreprise est très variable suivant le niveau hiérarchique. 82,9 % des interviewés jugent la direction générale suffisamment concernée par Internet alors que ce chiffre descend à 58,1 % pour l'ensemble de l'entreprise. Enfin, 70,7 % des membres de l'échantillon considèrent que leur entreprise ne souffre d'aucun retard sur ses développements Internet.

Mot clés : Internet

Philippe Chesnaud