Mon compte Devenir membre Newsletters

Les internautes majoritairement "e-balophiles"

Publié le par

Une étude Novatris, réalisée pour le compte de Médiapost, révèle que les internautes ont un comportement similaire à celui des Français vis-à-vis de la publicité déposée dans leur boîte à lettres.


Comment les internautes perçoivent-ils la publicité déposée dans leur boîte à lettres virtuelle et réelle ? Les résultats de l'étude menée par Novatris pour Médiapost, filiale de La Poste spécialisée dans la distribution de publicité ciblée en boîte à lettres, indiquent qu'il existe une majorité de "e-balophiles" parmi les internautes. 63 % d'entre eux affirment en effet apprécier, ou ne pas être dérangés par la réception d'e-mails commerciaux. Et, bien que seuls 58 % se déclarent "balophiles", 69 % d'entre eux sont prêts à reconnaître que la publicité en boîte à lettres réelle constitue une source d'informations complémentaire et une occasion découvrir de bonnes affaires. D'une manière générale, la similitude entre internautes et Français en général est assez forte puisque, pour 77 % de ces derniers, la réception de la publicité en boîte à lettres réelle est également perçue comme l'occasion de faire de bonnes affaires. Pour souligner ce ressenti favorable auprès des utilisateurs de courrier électronique, l'étude met en avant le fait que seuls 28 % des internautes assimilent les mails à caractère commercial à de la publicité. 13 % d'entre eux perçoivent plutôt ce type de communication comme de la simple information.

Internautes et Français : des similitudes de comportement


56 % des internautes trient leurs e-mails promotionnels, tout comme le font 69 % des Français avec leur boîte à lettres réelle. En ce qui concerne l'utilisation du message publicitaire, l'analogie est encore plus frappante. Seuls 9 % des internautes et 10 % des Français jettent les messages commerciaux sans même les avoir lus. Mais si 39 % des Français ont l'habitude de trier la publicité pour en faire profiter leur entourage, le chiffre monte à 57 % auprès des internautes. Cette attitude plus marquée auprès des internautes pourrait être attribuable à la facilité d'utilisation de la messagerie électronique qui permet notamment de ne pas perdre trop de temps. Pour autant, peut on assimiler une boîte e-mail à une boîte à lettres réelle ? Plus personnelle, la boîte e-mail est rarement partagée avec les autres membres du foyer. 76 % des sondés en ont une utilisation strictement personnelle. De plus, les internautes ont une gestion particulière de leur courrier électronique. 51 % d'entre eux possèdent au moins deux boîtes e-mail. 78 % disposent de la boite à lettres attribuée par le fournisseur d'accès, 43 % d'une boîte sur le portail d'un FAI gratuit et 32 % disposent d'une boîte fournie par l'entreprise. Les multi-possesseurs de boîtes e-mail attribuent à chacune un usage spécifique. Ainsi, 58 % d'entre eux disposent d'un e-mail réservé aux messages personnels, 49 % destinent une boîte aux messages professionnels et enfin, 29 % déclarent réserver une boîte aux messages publicitaires et coupons de jeux. En conclusion, l'utilisation de la boîte à lettres virtuelle à des fins publicitaires doit tenir compte des spécificités de cet environnement et respecter notamment l'adéquation entre le type d'information délivrée et le type de boîte à lettres où elle est envoyée.

Méthodologie


Enquête téléphonique réalisée par Novatris sur un échantillon représentatif des internautes de nationalité française (méthode des quotas sur sexe, âge, CSP, ancienneté Internet), tiré de son panel d'internautes. 1 000 entretiens effectués entre le 25/08/00 et le 06/09/00.