Mon compte Devenir membre Newsletters

Les jeux sont faits...

Publié le par

Martine Fuxa, rédactrice en chef

@ A. Olszak

Martine Fuxa, rédactrice en chef

En mars 2008, nous avions consacré notre Une au marché des jeux en ligne pour dresser - à l'époque - le portrait d'une industrie très lucrative, en pleine ébullition mais également, alors, dans le plus parfait flou juridique. Sur fond de saga judiciaire - nombre de dirigeants de sites ayant fait un tour par la case prison -, et grâce aux tribunes de patrons médiatiques, à l'instar de Patrick Partouche (des casinos éponymes), l'un des fervents défenseurs de l'ouverture du marché, le monopole est enfin tombé. La nouvelle a été officialisée le 24 février 2010, après l'adoption, par le Sénat, du projet de loi sur l'ouverture et la régulation du marché des jeux en ligne en France. En pratique, l'ouverture devrait intervenir dans trois domaines : les paris hippiques, les paris sportifs et le poker. Les sites en lice feront l'objet de licences attribuées pour cinq ans par une autorité de régulation indépendante. Et ce marché ne manquera pas de faire parler de lui dans les années qui viennent, car les Français seraient prêts à miser jusqu'à 4 milliards d'euros par an. Nul doute que la bataille sera rude pour conquérir, on et off line, le plus grand nombre de joueurs. Un grand rendez -vous sportif, comme la Coupe du monde de football en juin 2010, outre un rassemblement oecuménique populaire, devrait être un bon examen de passage pour cette industrie désormais mieux encadrée ! Tous les leviers de marketing en ligne seront actionnés par les plateformes de jeux pour accroître leur notoriété. Et cela sans laisser - une fois n'est pas coutume - la moindre place au hasard.