Mon compte Devenir membre Newsletters

Les magasins U se lancent sur la Toile

Publié le par

Pour son entrée sur le Web, Système U privilégie la synergie entre ses points de vente physiques et son site Coursesu.com. Reste encore à convaincre l'ensemble de son réseau...

C'est en 2008 seulement que Système U, groupement coopératif de commerçants indépendants rassemblés sous les enseignes Marché, Super et Hyper U, se lance dans la vente en ligne. Objectif : répondre à la demande des clients en se montrant attentif à un besoin de modernisation émanant des magasins physiques. En investissant la Toile, les «nouveaux commerçants» U ont également voulu se tailler une part dans le gâteau de l'e-commerce, peu altéré par la crise économique. «Plutôt que l'innovation, nous avons privilégié la vitesse de développement», explique Franck-David Fulcons, responsable du projet e-commerce au sein de Système U, cinquième groupe de distribution alimentaire en France. Fruit de différents tests menés l'année dernière, la version de Coursesu.com, actuellement en ligne, s'apprête à fêter sa première année d'existence.

Contrairement à certains géants du secteur, ce site n'est donc pas un pure player et n'a pas non plus vocation à le devenir. Il est plutôt basé sur «une synergie entre les magasins physiques et les magasins virtuels», assure Franck-David Fulcons, les premiers assurant la logistique des achats effectués dans les seconds. Ainsi, avant de commencer à remplir son panier, l'internaute qui se rend sur le site est invité à choisir le point de vente le plus proche de chez lui, après quoi sa commande est préparée en puisant dans les stocks du lieu indiqué. Près de 240 magasins, sur les 900 que compte le groupe, offrent cette possibilité.

Même sur la Toile, la proximité reste une priorité pour Système U.

A l'image de ces petites ou moyennes surfaces, la proximité reste le maître mot sur la plateforme de vente en ligne. Aussi bien en termes de produits que de services. Le site peut, par exemple, proposer des denrées régionales, selon les accords passés par chaque magasin avec des producteurs locaux. Et le client être livré chez lui ou venir retirer sa commande en magasin, cumuler des points avec sa carte de fidélité ou encore laisser des commentaires en vue de la préparation d'une commande.

Cependant, vendre en ligne implique de s'adapter au canal web. Système U fait donc appel à Atos Origin, prestataire informatique, pour mettre au point des outils de gestion des produits à livrer, notamment frais et surgelés, en fonction de contraintes de conservation et d'acheminement spécifiques. D'un point de vue ergonomique, «le site privilégie un accès rapide et intuitif», explique FranckDavid Fulcons. Les marchandises y sont accessibles à la fois par catégories (frais, épicerie, boissons...) et par univers (petit-déjeuner, apéritif, bébé, etc.) . De manière assez classique, le fait de passer son curseur sur un produit fait apparaître la photo en surimpression et cliquer dessus permet d'accéder à un descriptif détaillé.

450 magasins en 2010

Un confort d'achat qui devrait être amélioré prochainement, avec la mise en ligne de nouveaux services. Autre évolution stratégique : Système U table sur Internet pour faire connaître Coursesu.com et prépare des campagnes publicitaires on line avec pour objectif de « rentrer dans le paysage des cybermarchés», en renforçant la visibilité du portail. Le bouche à oreille, la publicité en magasin via des affiches ou des banderoles et l'envoi de mailings accompagnés d'un magazine mensuel aux porteurs de la carte de fidélité resteront néanmoins les principaux moyens pour conquérir des cyberclients. Le développement du site marchand dépend également de l'implication des magasins, libres d'intégrer ou non le réseau. «Ils restent motivés en dépit des frais de gestion des commandes, affirme Franck-David Fulcons, à condition de ne pas avoir d'autres problématiques à gérer.» La direction nationale de Système U mise aussi sur le ralliement de 450 magasins à la fin de l'année 2010, et, à terme, des deux tiers de ses 900 points de vente. Pour l'heure, on peut déplorer qu'aucun commerce parisien ne soit encore présent sur Coursesu.com...