Mon compte Devenir membre Newsletters

Levées de fonds internet: l'e-commerce est le segment le plus dynamique

Publié le par

Inédit: KPMG vient de publier la première mouture de son Observatoire des levées de fonds Internet, qui étudie les mouvements capitalistiques ayant marqué récemment le secteur d'Internet.

Un montant moyen en recul

Si les acteurs du Web français ont réussi à lever près de 830 millions d'euros entre le 1er janvier 2010 et le 30 juin 2012, l'Observatoire de KPMG fait ressortir un recul des sommes investies (montant moyen annuel levé par opération en baisse de 31 % entre l'année 2011 et le premier semestre 2012). L'observatoire met en évidence la part importante des investissements sur le segment de l'e-commerce, qui représente 32 % du nombre de levées de fonds au premier semestre 2012. Il mentionne aussi les objectifs des start-up: la majorité des sociétés ont affecté les fonds levés à l'accélération du développement commercial. Le secteur de l'e-commerce est le plus dynamique en matière de levées de fonds, tant en valeur (49 % du total, soit 404 millions d'euros) qu'en volume (93 levées de fonds, soit 32 % du total). Le montant moyen investi y est aussi au-dessus de la moyenne, puisqu'il atteint 4,3 millions d'euros par société durant la période étudiée, porté par les levées réalisées par Fotolia, Showroomprive, Sensee ou encore Spartoo.

Développement commercial d'abord

D'après les éléments communiqués publiquement par les sociétés de l'échantillon, une majorité consacre les fonds levés à l'accélération du développement commercial (55 % en cumul depuis le 1er janvier 2010, et 47 % pour le premier semestre 2012). L'augmentation des parts de marché est généralement envisagée via des investissements marketing et la diversification de l'offre. Les levées de fonds constituent également un moyen d'internationaliser l'activité, pour 19 % d'entre elles.

Les investissements technologiques sont recherchés par 13 % des sociétés. Les opérations de croissance externe ne sont généralement pas mentionnées comme un motif de levée de fonds, puisque cet objectif représente seulement 1 % des opérations. Avec 120 millions d'euros levés en mai, Fotolia est en tête des acteurs du Net ayant levé le plus de fonds. C'est trois fois plus que Showroomprive, en deuxième position. Des investisseurs étrangers ont investi dans six des dix plus grosses opérations.