Mon compte Devenir membre Newsletters

Mutations

Publié le par

Après de nombreuses années d'atermoiements et de tentatives plus ou moins heureuses, les acteurs de la grande distribution mettent enfin ces derniers mois un coup d'accélérateur remarquable en direction d'Internet. Un sursaut salutaire, devenu stratégique pour nombre de distributeurs devant faire face à une conjoncture atone, quand, de son côté, le secteur de l'e-commerce continue de tracer son sillon et de séduire par son dynamisme.

Car le monde de la distribution physique, loin d'être inactif ces dernières années n'a toujours pas trouvé la martingale pour détrôner des pure players du Web solidement ancrés sur la Toile. Et ainsi capitaliser sur une notoriété acquise depuis les années 60 quand les plus grands magasins du Web existent depuis une dizaine d'années au plus... Il y avait donc urgence à innover. C'est ce qu'a fait Carrefour en annonçant cet été qu'il déléguerait prochainement son e-commerce non alimentaire à Pixmania en France, en Belgique, en Italie et en Espagne. Autre alliance de poids entre un pure player et un distributeur historique, Système U a annoncé le rachat de Telemarket, le pionnier de la vente alimentaire en ligne (49 M6 de CA en 2010), en mai dernier. Quant à l'e-commerce d'Auchan, il se développe en s' attaquant notamment au marché russe ce mois-ci et en y introduisant le concept du «drive» c'est-à-dire la possibilité d'acheter les produits en ligne et de les retirer en magasin. Plus en proximité, Monoprix n'est pas non plus resté à l'écart, en refondant totalement son site en juin dernier, comme l'avait fait, un an auparavant, Intermarché avec le lancement d ' «Expressmarche.com»...

Les distributeurs, à n'en pas douter, fourbissent leurs armes...

Martine Fuxa, rédactrice en chef

mfuxa@editialis.fr