Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment

Nouveau métier

Publié par le


Trouver de nouveaux concepts ? Ils savent le faire. Même si le commerce électronique n'échappe pas aujourd'hui à la bien connue "me-too-isation" qui affecte depuis belle lurette le monde du marketing "réel". Mais l'internaute ne va pas tarder à reconnaître les siens... Lever des fonds ? Ils savent encore le faire. Même si, et heureusement, l'heure est à une plus grande sélectivité et non plus à une confiance aveugle accordée à des "jeunes pleins d'idées". Investir en communication publicitaire ? Ils savent toujours le faire. Même si l'on pencherait plutôt pour le terme "dépenser". Sans évoquer la fréquente pauvreté des concepts, entraînant un manque évident d'attribution, les plans médias bateaux, avec l'envahissement du prime-time TV, du sponsoring d'émissions et des 4 x 3... Nouer des partenariats ? Ils savent de mieux en mieux le faire. Car ils ont compris, par exemple, que la création de trafic dans le monde virtuel faisait quand même appel à une notion de géographie, certes différente de celle des distributeurs classiques, mais bien réelle. Et qu'elle ne reposait pas forcément sur de classiques opérations publi-promotionnelles mais bien plus sur l'association. Qu'elle soit réalisée avec des "partenaires", des sites portails, des moteurs de recherche... Et, dans ce domaine, on en est encore qu'au début. Enregistrer une commande, la préparer, la transporter et la livrer, dans les délais, au client final ? Ils ne savent pas encore vraiment le faire. Et surtout le faire bien. Clairement, les sites marchands, et plus particulièrement ceux qui ne sont pas issus du commerce "traditionnel", n'ont pas encore entièrement résolu tous les problèmes relatifs à la logistique. Des problèmes pourtant vitaux. Et qui débutent dès l'évaluation des volumes qui vont être générés. Mais aujourd'hui, sites et fournisseurs spécialisés apprennent ensemble ce nouveau métier qu'est la e-logistique. Il n'y a pas de raisons objectives pour que de vraies solutions n'apparaissent pas dans un futur proche.

François Rouffiac

Sur le même sujet

La petite cuisine responsable de la start-up Meet My Mama
Small Business
La petite cuisine responsable de la start-up Meet My Mama
Loubna Ksibi lors de la Journée de la femme digitale, mardi 17 avril 2018 à Paris.

La petite cuisine responsable de la start-up Meet My Mama

Par Amélie Moynot

Meet My Mama est un service de restauration fonctionnant avec, notamment, des femmes réfugiées. Sa cofondatrice, Loubna Ksibi, détaille ses [...]