Mon compte Devenir membre Newsletters

Parissmooz.com : le soleil se lève à Paris

Publié le par

En se positionnant sur la niche du tourisme japonais de la capitale, le site Parissmooz cible une population au pouvoir d'achat inépuisable qui n'attend qu'une chose : connaître les meilleurs endroits de la ville où dépenser son argent.


En 2001, Paris accueillera plus de 1,2 million de touristes japonais, la capitale étant leur première destination touristique à l'étranger. Avec un budget moyen estimé à 7 000 F par personne et pour trois jours maximum de visite, le "filon" asiatique devrait se traduire par un revenu global de 8 milliards de francs qui seront notamment dépensés dans le secteur des biens et des services de luxe dont les Japonais raffolent. C'est à la lumière de ces quelques indices que Nathalie Omori, ancienne chargée de la clientèle asiatique pour les Galeries Lafayette et experte de la culture nippone, a décidé de saisir l'opportunité du Net pour lancer, en novembre 2000, un nouveau site exclusivement dédié aux Japonais souhaitant organiser leur voyage dans la capitale. « Bien que ce marché soit clairement "juteux", aucune initiative spécifique n'a jusqu'ici été sérieusement entreprise alors qu'il existe un réel besoin, surtout en information », assure-t-elle. Conçu en japonais et fidèle à la culture nipponne, Parissmooz.com (traduisez "Paris pratique") fonctionne comme un guide qui permet de découvrir le vrai Paris à travers des rubriques et des plans redessinés sous forme de plans calligraphiques et de vidéos thématiques, et offre ainsi la possibilité à chacun de se fabriquer son propre mini-guide personnalisé. « Les Japonais se plaignent souvent de ne pas être suffisamment dépaysés lorsqu'ils se rendent à Paris alors que leur véritable souhait et de participer à la vraie vie parisienne », précise Nathalie Omori. En réponse à ces besoins, le programme du site offre l'opportunité de découvrir les lieux de la capitale fréquentés par les Parisiens à travers différentes rubriques dont les contenus sont alimentés par une équipe rédactionnelle chargée de visiter et de proposer les endroits les plus séduisants. Le concept du site a séduit deux investisseurs privés particulièrement prisés des Japonais, la danseuse Marie-Claude Pietragalla et Jean-Paul Gautier, qui ont participé au premier tour de table de 6 millions de francs réalisé cet automne. Pour développer les 5 millions de chiffre d'affaires prévus pour la fin 2001, Parissmooz s'appuiera principalement sur le sponsoring de rubriques où les annonceurs pourront communiquer vers la population japonaise et se poser en référence sur les catégories appartenant à leur secteur d'activité. D'autre part, dès le mois de mars prochain, une autre source de revenus devrait provenir du commerce en ligne d'objets fortement représentatifs de la culture française.