Mon compte Devenir membre Newsletters

PlaceDesVentes invente la salle des ventes virtuelle

Publié le par

Le site PlaceDesVentes est parti des défauts qu'il attribuait au leader de la catégorie, eBay, pour concevoir et lancer son offre. Une plateforme ultra-simplifiée basée sur la séance de vente virtuelle.

«Nous avons étudié le modèle d'eBay et nous nous sommes confrontés aux problématiques de la plateforme», lance Jérôme Barrier, fondateur du site PlaceDesVentes.com, lancé courant 2006. Principales difficultés rencontrées par les «eBayeurs», selon Jérôme Barrier: des objets noyés dans la masse, un manque d'interactivité... Pour prendre le contre-pied du leader, le site érige donc, en sacro-saint principe, la simplicité. Et insiste sur ses politiques tarifaires différenciées. «La problématique du professionnel est simple. Elle consiste à réduire et à gérer ses coûts au plus près», résume Jérôme Barrier. Un constat de bon sens qui pousse également les associés de cette nouvelle plateforme à lancer tout un concept autour des séances de ventes. Une salle d'enchères virtuelle est en effet proposée avec des thèmes de ventes. A l'instar de Drouot dans le monde physique, PlaceDesVentes permet au vendeur de créer son espace et d'y mettre les dix objets de son choix aux enchères pendants deux heures. Trois types de ventes sont ainsi proposés: la vente aux enchères, la vente directe à prix fixe et la vente directe professionnelle à prix fixe. «La séance correspond à ce point de rencontre entre les acheteurs et les vendeurs», précise Jérôme Barrier. Lors de sa vente, le vendeur peut, s'il le souhaite, répondre en direct aux questions des acheteurs potentiels, chatter avec eux, envoyer un e-mail ou un SMS... De son côté, l'acquéreur a la possibilité, comme sur eBay, de poser un automate d'enchères en positionnant son prix maximum. C'est ensuite le robot qui fera le travail, en surenchérissant par tranche d'un euro jusqu'au seuil maximal.

Jérôme Barrier (PlaceDesVentes):

«La problématique du professionnel consiste à réduire et gérer ses coûts au plus près.»

PlaceDesVentes

- Site lancé en juillet 2006.
- Actuellement, 25000 objets en vente dans vingt-cinq catégories de produits.
- Possibilité de chatter directement avec le vendeur.
- Espace de ventes ouvert et géré par le vendeur.

Navigation multidimensionnelle

Pour entrer dans les séances de ventes et participer aux enchères, l'internaute peut naviguer selon différentes possibilités: moteur de recherche, catégorie de produits ou encore thème de la séance. Sur son activité de ventes aux enchères, le site cible les particuliers et les vendeurs professionnels avec des problématiques de déstockage. «Notre angle d'attaque est de récupérer un maximum de vendeurs sur cette activité. Le coût de la création d'une séance est limité à 1 euro, puis à 1 euro par objet mis en vente, sans commission prise sur les ventes», souligne Jérôme Barrier. Un modèle compétitif, donc, sauf pour les objets de très petite valeur comme les cartes postales, etc. Le panier moyen pour cette activité serait d'ailleurs de l'ordre de 20 à 50 euros par objet vendu. Sur son activité de vente directe, le site garde, par ailleurs, des emplacements, à l'image des pratiques courantes sur les brocantes, où les vendeurs réservent des métrages. Originalité du concept, le vendeur peut faire tourner les produits sur son emplacement à sa convenance, le coût de ce service étant limité à 5 centimes d'euro par jour pour un emplacement de vente.

Quant au site de vente directe des professionnels, il se présente comme le prolongement d'une boutique physique. Et touche d'avantage les plus gros commerçants en ligne. Le tarif du service est composé d'une commission sur les ventes, comprise entre 3,5 et 10 %, en fonction du prix de l'objet. Un site au contour bien délimité où le vendeur est «au centre de ses ventes».

D'un point de vue pratique, un agenda des ventes est mis en ligne afin de visualiser l'ensemble des séances accessibles. PlaceDesVentes prévoit enfin, l'insertion de la vidéo afin de travailler davantage la présentation des produits. Pour financer ses développements, le site est d'ores et déjà entré dans un processus de levée de fonds. A suivre.