Mon compte Devenir membre Newsletters

Qapa.com, le réseau dédié à l'emploi

Publié le par

Lancé en juillet, Qapa.com se présente comme un réseau social spécialisé dans l'emploi des non-cadres. Les fondateurs ont levé 1,7 million d'euros auprès de Partech International et de 360° Capital Partners et poursuivent un but: réduire le chômage de 10 % en un an.

Un concept novateur

L'idée est venue d'une crise de la quarantaine. Après avoir passé 15 ans dans le groupe TF1, avoir pris en 2002 la direction des sites Eurosport puis être partie monter le réseau social de bons plans Qype, à Hambourg, Stéphanie Delestre s'est lancé dans un projet audacieux. «J'avais envie de créer un site qui fasse bouger les choses », souligne-t-elle. Dont acte. Fin 2010, avec quatre cofondateurs, elle décide de lancer Qapa, réseau social spécialisé dans l'emploi des non cadres. On dénombre 7 millions de chômeurs en France et, paradoxalement, 900 000 emplois non pourvus. Un problème récurrent, donc: l'offre et la demande ne se rencontrent pas bien. De plus, sur la majorité des sites d'emploi, déposer une annonce reste cher au regard du retour sur investissement. «Nous avons développé un logiciel de matching qui fait coïncider les besoins des recruteurs et les compétences des candidats», explique Stéphanie Delestre.

Un modèle gagnant-gagnant

Le portail met l'accent sur la simplicité de l'expérience utilisateur. Du côté du recruteur, d'abord. L'annonce, si elle est déjà rédigée, est postée directement sur le site. Autre possibilité: le recruteur choisit une annonce prérédigée, pour les métiers les plus courants, un certain nombre de compétences étant rattachées à la fonction recherchée.

L'annonce est ensuite diffusée, avant de passer par le logiciel de matching. Ce dernier va rechercher - en temps réel les candidats correspondant à l'offre, classés par ordre de pertinence. Ces fonctionnalités sont gratuites, y compris la consultation et la réception du profil des candidats. Une fois ce gros travail d'adéquation entre l'offre et la demande effectuée, l'entreprise peut entrer en contact avec le candidat qu'elle a choisi. Durant les six prochains mois, le modèle demeurera complètement gratuit pour les recruteurs, afin d'améliorer le modèle et l'expérience utilisateur pendant cette phase de lancement. Dans un second temps, la mise en relation avec le candidat coûterait de 20 à 25 euros. Tarif pour l'instant à l'étude. Du côté des candidats, l'accès au service est également simple et gratuit. Là ou LinkedIn se positionne comme le réseau des cadres sup' et Viadeo comme celui des cadres moyens et supérieurs, Qapa entend s'imposer comme le réseau d'emploi des non-cadres. «Aujourd'hui, 8,5 millions d'offres d'emploi paraissent en France par an. 80 % s'adressent à des personnes peu ou pas qualifiées. Et 60 % de ces 8 millions d'offres concernent des emplois d'une durée inférieure à six mois, d'où l'intérêt d'un réseau tel que Qapa.com», souligne Stéphanie Delestre.

La force du social et des partenariats

S'il n'y a pas de candidats disponibles sur le site pour répondre aux besoins des recruteurs, Qapa utilise alors les réseaux sociaux. Le site est en effet en interconnexion avec Facebook. «Aujourd'hui, 80 % des 18-24 ans vont sur Facebook», explique Stéphanie Delestre. Pour Qapa.com, le réseau social Facebook devient donc un outil de sourcing de candidat Concrètement, les offres y sont diffusées et «géo-targettées». Contrairement aux sites d'emploi traditionnels: «De notre point de vue, c'est un peu la course à la CVthèque et celle-ci n'est pas forcément mise à jour sur les sites d'emploi classiques», note la fondatrice de Qapa. A noter, des groupes de métiers, comme les cuisiniers, les maçons, les fleuristes... ont été constitués et reçoivent des communications spécifiques. «Aujourd'hui nous avons une base de plusieurs millions de contacts sur Facebook», ajoute la dirigeante.

De plus, le site, qui est en période de test, a rencontré un grand nombre d'acteurs des ressources humaines, institutionnels et DRH. Le projet a été bien accueilli et a séduit de nombreux partenaires. Parmi eux, la CGPME, qui représente presque 2 millions de PME adhérentes, devrait promouvoir Qapa auprès des entreprises de son réseau. Des DRH de grands groupes, à l'instar de Thales, ont déjà répondu présent pour diffuser leurs offres sur Qapa.com. L'objectif principal du site est d'obtenir de bons scores de matching. Un lancement prometteur et utile, à suivre de près...