Mon compte Devenir membre Newsletters

Qwiki.com à la croisée des genres

Publié le par

Grâce à un dispositif plurimédia original, Qwiki dispense l'information d'une manière inédite. A mi-chemin entre le moteur de recherche et l'encyclopédie en ligne, celui-ci ouvre un nouveau chemin d'accès à la connaissance.

Une expérience multimédia

Qwiki n'est pas un moteur de recherche comme Google. Il n'est pas non plus une encyclopédie en ligne comme Wikipédia. En fait, il est en quelque sorte un croisement des deux. Grâce à la technologie développée par Louis Monier (fondateur d'Altavista) l'internaute n'a plus besoin de choisir lui-même entre les nombreux liens fournis par Qwiki. Le moteur de recherche sélectionne et collecte directement les informations sur Wikipédia et Fotopedia essentiellement. Ces dernières sont ensuite délivrées à l'internaute grâce à un dispositif plurimédia original. Lorsque le contenu apparaît, cela n'a plus rien à voir avec une encyclopédie en ligne traditionnelle. Voix de synthèse, portfolio interactif, vidéos, articles illustrés, liens vers des sujets connexes, l'internaute accède ainsi à une information synthétique et présentée de manière très diversifiée. «Qwiki est un mariage entre l'art et la science », a déclaré son fondateur et CEO, Doug Imbruce. L'expérience est en tout cas novatrice.

L'héritage Stanley Kubrick

Directement inspiré du concept de «HAL 9000», l'ordinateur doté d'intelligence artificielle du film 2001: l'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick, Qwiki a recours à un moteur de synthèse vocale reproduisant une voix féminine pour relater les informations délivrées. Un parti-pris qui n'est pas anodin compte tenu de l'objectif affiché des fondateurs rendre accessible l'information à tous, et, notamment, aux malvoyants et aux aveugles. «Cela correspond aussi à l'appétence américaine pour le concept de storytelling», observe Jean-Luc Raymond, consultant spécialisé en nouveaux médias.
Cette méthode utilisée en communication repose sur une structure narrative du discours. Pour l'heure, la version Alpha de Qwiki ne permet pas d'utiliser l'outil dans toutes les langues, mais uniquement en anglais. La traduction en plusieurs langues constituera donc un élément capital pour développer le site.

Un avenir, de multiples possibilités

Depuis son lancement en janvier 2011, Qwiki s'est doté de nouvelles fonctionnalités. Désormais l'internaute peut, notamment, partager l'information via Facebook, Twitter ou par e-mail. Il peut aussi enrichir le contenu en ajoutant des vidéos issues de YouTube et des photos, ou en exprimant son opinion à propos de la voix de la narratrice. La page d'accueil comprend, par ailleurs, une section où chaque internaute peut voter pour donner son avis sur la pertinence des projets de développement de Qwiki. Parmi eux figure un outil de publication personnalisé qui permettrait à l'internaute de créer son propre Qwiki avec ses propres informations. Un réveil Qwiki personnalisable, qui afficherait et donnerait oralement la météo, les actualités ou l'emploi du temps est également en préparation. Au cas où Qwiki viendrait à être disponible sur mobile, un système de géolocalisation est aussi en réflexion.

Site réalisé en interne