Mon compte Devenir membre Newsletters

ScrOOn, nouvelle approche du partage de contenus

Publié le par

Un écran - «Screen» - qui a troque ses «e» pour deux yeux. Un logo et un positionnement au coeur de la convergence entre portable et Web. La plateforme ScrOOn part à la conquête des entreprises.

Sur le papier l'idée paraît simple. Elle aura néanmoins nécessité un an de développement. Le concept? Une plateforme convergente de partage de photos et de vidéos, interrogeable aussi bien depuis son ordinateur que depuis son téléphone portable.

Lancée depuis mi-décembre 2006 en version bêta et ouverte aux utilisateurs depuis février, ScrOOn s'inscrit dans la dynamique qui touche depuis près d'un an les plateformes de partage de contenu. Et décline ses spécificités: une approche commerciale orientée vers le B to B, doublée de développements techniques mettant la convergence au coeur du projet. «Les grands médias voient une partie de leur audience partir vers les plateformes grand public. Nous avons donc développé une plateforme livrée clés en main en marque grise, sous la signature «Powered by ScrOOn», souligne Alexandre Mars, à la tête du projet. Aujourd'hui, ily a plus de stratégie de marque que de stratégie de diffusion au sein des médias.»

Quelques mois après son lancement, ScrOOn a été adoptée par NRJ pour le lancement de NRJ studio, puis par le site du magazine Choc (groupe Hachette). «Dès la première année, nous devrions être bénéficiaires. Notre objectif est de signer avec une dizaine de médias en Europe dans l'année», précise Alexandre Mars.

Autre média qui a choisi la plateforme: la chaîne anglaise Channel 4, pour l'émission estivale de télé réalité BigBrother. Alors que, chaque année, l'émission réalisait son casting aux quatre coins de l'Angleterre, auditionnant pas moins de 250 000 personnes, les sélections devraient, cette année, avoir lieu en ligne. «Le concept est très fort. Souvent, personne ne s'intéresse à ce qui se passe quatre à cinq mois avant le lancement d'une émission», souligne Alexandre Mars. Des postulants qui se filment et mettent leur vidéo en ligne, via la plateforme ScrOOn. Des internautes qui votent pour leurs favoris. Une première pour cette émission, entièrement basée sur le «user generated content». Effet buzz à suivre!

Mot clés :

Martine Fuxa