Mon compte Devenir membre Newsletters

Skihorizon.com : avant de skier, surfez !

Publié le par

Vacances d'hiver obligent, les sites dédiés aux réservations de séjours ou simplement à l'univers de la glisse se multiplient à l'approche de Noël. Skihorizon se positionne, pour sa part, comme une plate-forme d'échange B to B.


Plus de 1 200 stations réparties dans cinq pays (France, Allemagne, Suisse, Autriche, Italie) et plus de 40 millions de touristes européens qui dépensent chaque année environ 30 milliards d'euros. Le marché des sports d'hiver dans les Alpes est pour le moins porteur. Il demeure cependant éclaté et peu structuré, tant au niveau de l'offre que de la distribution. Devant ce constat, Skihorizon a choisi de développer le premier GDS (Global Distribution System) positionné sur ce marché. Lancée début octobre, cette plate-forme d'échanges baptisée HDS (Horizon Distribution System) s'inspire du succès des GDS utilisés dans le secteur aérien, tels que Sabre ou Worldspan. « Notre stratégie est double : apporter une solution globale aux professionnels des Alpes dans la gestion en temps réel des disponibilités et des transactions, et aider les consommateurs à choisir et réserver un séjour aux sports d'hiver adapté à leurs envies », explique Sergio Blanco, cofondateur et directeur marketing de skihorizon.com. Les hébergeurs peuvent réduire ou augmenter leur offre sur le HDS, modifier les conditions tarifaires, ou encore obtenir des données statistiques sur les ventes dans le but d'optimiser leur taux de remplissage. L'ensemble des offres est réuni dans une base de données accessible uniquement par les professionnels sur un site totalement sécurisé, skihorizonpro.com, disponible en français et en anglais. Quant aux distributeurs - tours opérateurs et agences de voyage -, ils trouvent un choix élargi, un état des disponibilités sans cesse réactualisé, ainsi qu'un contenu d'information sur les produits. Une solution qui semble séduire les intéressés, puisque Skihorizon compte déjà comme partenaires Travelprice, Jador, Carlson Wagon Lits et Décathlon Voyages. Mais Skihorizon, c'est aussi et surtout un site grand public décliné en quatre langues (français, allemand, anglais et néerlandais), qui commercialise un catalogue regroupant quelque 100 000 solutions d'hébergement dans 230 stations des Alpes testées par 20 professionnels du tourisme. Pour les consommateurs, le choix se fait à la carte ou en "package". Celui-ci comprend l'hébergement, assorti de multiples services (transport, location de matériel, forfaits...). Ce véritable bureau de location en ligne, ouvert 24 h/24 et relayé par un centre d'appels, présente aux adeptes des cimes enneigées quantités d'informations sur les stations (itinéraires d'accès, photos, plans des pistes, météo, enneigement, loisirs après les pistes, activités pour les enfants...). Et si l'on veut connaître son séjour idéal, c'est tout simple ! Il suffit de répondre à un questionnaire à l'issue duquel sont proposées plusieurs possibilités de séjour suivant le taux d'affinité correspondant à ses réponses. Seul petit bémol, les prix ne sont affichés que lorsque l'on a fait le choix de réserver. Et la concurrence dans tout ça ? « Même si quelques stations disposent d'un site de réservation, les délais de réponse ne se font pas en temps réel. Il faut compter entre deux et sept jours », rétorque Sergio Blanco. A terme, Skihorizon ambitionne de devenir le premier portail européen d'information et de réservation on line de séjours à la montagne, en référençant l'ensemble des stations alpines. « Pour l'heure, nous peaufinons la version "été à la montagne" qui sera proposée dès avril 2001. » Skihorizon vise ainsi un objectif de 10 000 réservations dont 70 % écoulées par les distributeurs pour cet hiver, ainsi qu'un trafic de 10 000 visiteurs jour.