Mon compte Devenir membre Newsletters

Splendia, luxe et simplicité

Publié le par

Splendia est une plateforme de réservation d'hôtels de luxe. Son objectif est double: conquérir une clientèle d'affaires et fidéliser ceux qui ont déjà utilisé ses services.

Envie de vacances dans un hôtel design sur les Champs-Elysées ou dans une suite sur pilotis en Polynésie? Splendia.com permet de trouver l'établissement de ses rêves. Cette plateforme de réservation a été fondée en 2004 par Elie de Coignac et Benoît Durand. Au départ spécialisée dans les riads, la société, dont le siège social se trouve à Hong Kong et qui possède des bureaux à Paris, Miami et Marrakech a, depuis 2006, ouvert le champ de ses destinations. «Ce repositionnement a permis d'élargir la clientèle. A l'origine exclusivement française, elle est aujourd'hui à 80% européenne, à 15% nord-américaine et à5% asiatique», affirme Fiona Gillen, directrice marketing de Splendia. Un développement qui va de pair avec celui du chiffre d'affaires. «En 2008, il s'élevait à 40 millions d'euros, contre 25 millions l'année précédente. Notre modèle économique est simple: nous prenons une commission de 25% du prix de la chambre.»

La plateforme souhaite aujourd'hui conquérir un autre segment de clients: celui des voyageurs d'affaires. «Ils représentent 15 à 20% de nos réservations, précise Fiona Gillen. Nous allons tenter d'augmenter ce chiffre en mettant davantage en évidence les établissements adaptés au travail.»

Un programme de fidélisation a également été lancé, en septembre 2008, pour valoriser les anciens clients. «Les membres bénéficient d'avantages comme le surclassement de chambre, un verre de bienvenue, l'entrée libre au spa...», indique Fiona Gillen. Objectif: que 30% des clients partent deux fois dans l'année, contre 15% en 2008.

80% de la clientèle de splendia est européenne, 15% nord- américaine et 5% asiatique.

80% de la clientèle de splendia est européenne, 15% nord- américaine et 5% asiatique.

Pour accompagner ces changements, le portail a bénéficié d'améliorations. «Jusque-là, le site était le même pour tous les pays, seule la langue changeait, explique Fiona Gillen. Désormais, les offres mises en avant sont adaptées à chaque zone. Nous avons également amélioré le moteur de recherche. En revanche, la sobriété du design ne va pas changer, car elle est plébiscitée par nos clients.» Et pour faire rêver encore plus, le nombre d'établissements présentés devrait passer de 3 000 fin 2008 à 5 000 en 2010.