Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment

Tahitiresa.com, le rêve!

Publié par le

Le site propose des hébergements à Tahiti et sur les îles alentour à des prix «locaux»

  • Imprimer

S'offrir des vacances de rêve à Tahiti, un mirage? C'est cette idée préconçue que veut casser le fondateur de Tahitiresa.com, Denis Laxenaire. Pour cela, le site propose uniquement de l'hébergement à Tahiti et dans ses îles (Moorea, Bora-Bora, Raiatea, etc.). Amoureux de la Polynésie française, où Internet n'est pas vraiment développé, Denis Laxenaire a eu l'idée de mettre en place des accords avec les hôteliers qui y sont installés, afin de proposer des prix locaux aux internautes. Actuellement, l'équipe de Tahitiresa compte cinq membres, tous basés sur les îles. Ils démarchent des hôtels ou des pensions afin d'élargir l'offre sur le site. Les partenariats s'établissent exclusivement avec les hébergements inscrits à l'office de tourisme de la région. Six mois après son lancement, Tahitiresa.com propose plus de 200 hébergements, dont une quarantaine d'hôtels. L'internaute est directement mis en contact avec l'hôtelier qu'il a choisi. Tahitiresa est! une plateforme d'intermédiation. « Internet a changé les modes de consommation. Nous voulons casser les offres package avec vols et hébergements. C'est sur ce modèle que nous nous fondons », souligne Denis Laxenaire.

Le site recense 200 adresses.

Le site recense 200 adresses.

En effet, cette destination lointaine (plus de 17 000 km) reste pour beaucoup hors de prix. Deux types de clients sont particulièrement représentés sur Tahitiresa.com: ceux qui ont beaucoup de miles et les cadres supérieurs. Proposé en deux langues (français et anglais), le site s'adresse surtout au marché français, mais n'oublie pas les touristes américains et australiens, les plus nombreux sur cette destination. Afin de se faire connaître, le site prévoit également de proposer des offres périphériques: des croisières sur l'archipel ou encore un jeu-concours qui offre aux gagnants des hébergements à Tahiti. Les internautes n'auront ainsi plus qu'à se procurer un billet!

Gayané Akkus

Sur le même sujet

La petite cuisine responsable de la start-up Meet My Mama
Small Business
La petite cuisine responsable de la start-up Meet My Mama
Loubna Ksibi lors de la Journée de la femme digitale, mardi 17 avril 2018 à Paris.

La petite cuisine responsable de la start-up Meet My Mama

Par Amélie Moynot

Meet My Mama est un service de restauration fonctionnant avec, notamment, des femmes réfugiées. Sa cofondatrice, Loubna Ksibi, détaille ses [...]