Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment

Télémarket prépare sa mue

Publié par le

A la nouvelle version du site lancée le 1er mars succédera une extension du catalogue vers des produits non alimentaires en septembre.

  • Imprimer


Le contraste est saisissant. Alors que les géants de la grande distribution s'activent pour étendre leur activité à Internet, Télémarket poursuit son petit bonhomme de chemin, en s'appuyant sur une clientèle de fidèles et en confiant le soin au bouche à oreille d'assurer sa promotion. Pourtant l'année 2000 sera l'année du renouveau pour l'entreprise dirigée par Christian Marchandise. Depuis le 1er mars, Télémarket dispose d'un site web refait à neuf et basé sur un positionnement prix quasiment identique à celui des hypermarchés traditionnels. « Nous étions conscients que nos prix étaient trop élevés, mais nous ne voulions pas changer de politique avant d'avoir refondu dans sa totalité l'organisation informatique et logistique du site », avance Christian Marchandise. Aujourd'hui industriellement réorganisé, Télémarket entame une nouvelle vie, sans pour autant renier les principes qui ont fait son succès depuis plus de quinze ans. Devant le succès rencontré (les demandes ont doublé pendant la période test en février), ses dirigeants ont donc choisi de privilégier les clients qui commandent, en faisant passer le prix de la livraison des produits de 49 à 20 F. De plus, d'un seul entrepôt de 4 500 m2 à Aubervilliers qui limitait le nombre de produits stockables à 2 500 et le nombre de livraisons quotidiennes à 1 000, le site est passé à deux, en acquérant un site de 12 000 m2 à Pantin. « A terme, sa superficie devrait faire 30 000 m2, ajoute Christian Marchandise, ce qui nous permettra, à partir de septembre, d'étendre notre catalogue à 6 000 produits, et assurer 5 000 livraisons par jour. » Le point d'orgue de cette montée en puissance progressive sera l'ouverture du site à des produits non alimentaires (livres, disques, produits de beauté, etc.) à la rentrée, ce qui devrait permettre à Télémarket d'accroître son chiffre d'affaires de 50 % à la fin de l'année.

Tanguy Leclerc

Sur le même sujet

Softbank et Google investissent dans le transport routier chinois
Logistique
Softbank et Google investissent dans le transport routier chinois

Softbank et Google investissent dans le transport routier chinois

Par Stéphanie Marius

La plateforme Manbang, spécialisée dans la mis en relation de chauffeurs routiers et de retailers, séduit le géant du Net et signe son retour [...]

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?
Logistique
[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

Par Michael S. Levy (Deliver.ee)

La livraison gratuite, proposée par les principaux pure players e-commerce pour dominer le marché, oblige les autres à s'aligner sur ce modèle [...]