Mon compte Devenir membre Newsletters

Tendances

Publié le par

@ A. Olszak

L'année 2011 verra le cap des 100 000 sites marchands franchi. Un site d'e-commerce s'ouvrirait en France toutes les demi-heures, une dynamique jusqu'alors inégalée. Tant et si bien que, selon les estimations de la Fevad, le secteur devrait passer, à la fin 2011, la barre des 37,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Dans ce panorama globalement positif, des bémols sont cependant à apporter. La dynamique que connaît Internet n'est en effet pas la même dans tous les secteurs d'activité et des reports de vente massifs s'opèrent notamment sur le marché des biens culturels tels que les DVD ou les CD, au profit de supports dématérialisés. Autre ombre au tableau, la baisse du panier moyen du secteur.

Ce dernier est passé de 92 à 91 euros en moyenne au troisième trimestre 201 1, une légère baisse imputable à la conjoncture économique. Plusieurs phénomènes de fonds ont également été dessinés, voire confirmés, cette année. Les enjeux liés au social commerce et au canal mobile ne laissent désormais plus aucun acteur indifférent. Autre tendance, l'arrivée massive du monde du «mortar» sur le Web se confirme. L'année 2011 aura été marquée par le déploiement de stratégies digitales offensives menées par les acteurs du «monde physique», les amenant rapidement à des places de choix dans les classements d'audience des sites d'e-commerce. Leroy Merlin a ainsi intégré le club très fermé du top 15 des sites marchands au troisième trimestre 2011, une première. En cette période de fêtes de fin d'année, où tous les acteurs de l'e-commerce sont particulièrement mobilisés, gageons que les internautes seront au rendez -vous. Les mois de novembre et décembre sont ainsi annoncés en croissance de 20 % par rapport à l'année dernière. Pas moins de 7,4 milliards d'euros devraient être dépensés en ligne, sur cette période. Cette année encore, Internet s'invite aux festivités...

Martine Fuxa, rédactrice en chef - mfuxa@editialis.fr