Mon compte Devenir membre Newsletters

Tendances décryptées par...: ETO Digital

Publié le par

LE MULTICANAL PASSE ENFIN DU CONCEPT A LA REALITE!

L'e-commerce et le digital s'immiscent dans tous les interstices du réel... Cette concrétisation correspond en fait à une forte demande de la part des consommateurs.

82 % des consommateurs européens veulent pouvoir changer de canal pour terminer leurs achats, que cela soit en magasin, en ligne ou par catalogue, sans différence de qualité de service (source: Sterling Commerce, AT&T, sept. 2008). Le succès de nouveaux concepts de vente, tels que Chronodrive ou Duo Guo en Chine, montre combien les consommateurs aiment naviguer d'un canal à un autre et exploiter les avantages de chacun. Premier exemple avec Chronodrive. Lancée il y a cinq ans dans le nord de la France, cette enseigne permet de réaliser ses courses sur le Net comme dans n'importe quel cybermarché type Ooshop.com ou Auchandirect.fr. En revanche, il n'y a pas de livraison, et donc pas de frais d'acheminement! Le client passe lui-même chercher ses courses au «magasin», qui ressemble d'ailleurs plutôt à une station-service, quelques heures après ses derniers clics sur le site. Le prix des produits (près de 7 500 références) est le même que dans un supermarché, et en plus les courses sont mises directement dans le coffre la voiture par un vendeur. Après avoir été testée plusieurs années, cette forme de commerce s'est développée avec l'ouverture de dizaines de points de retrait en France. Chez Duo Guo également, l'heure est au multicanal. L'entreprise permet aux jeunes Chinois d'être conseillés par de vrais vendeurs sur le choix et l'achat de différents contenus pour leurs mobiles: jeux, applications, livres électroniques, etc. Ces contenus sont ensuite transférés via Bluetooth sur leurs GSM. On peut évidemment retrouver ces contenus sur le Net (y compris mobile), mais la multiplication des boutiques en Chine montre l'intérêt et l'efficacité de ce mode original de distribution de produits digitaux.

LA REALITE AUGMENTEE VIENT ENRICHIR NOTRE QUOTIDIEN

La réalité augmentée désigne des dispositifs digitaux qui rendent possible la superposition en temps réel d'informations 2D ou 3D à la perception naturelle que nous avons de la réalité.

Depuis déjà plusieurs années, les pilotes de l'aviation militaire disposent de systèmes de réalité augmentée implémentés dans la visière de leur casque. L'ordinateur ajoute directement sur la surface des verres des informations pertinentes pour l'orientation du pilote ou l'attaque de sa cible. Ces mêmes dispositifs débarquent désormais sur les smartphones (iPhone, Android, etc.). Si la majeure partie des premières applications sont essentiellement liées à l'orientation, de nouvelles apparaissent chaque jour permettant d'identifier le visage d'une personne, de connaître la composition d'un produit, etc. La RATP a ainsi lancé une application de réalité augmentée, sur le site www.metroparisiphone.com, qui permet au «mobilonautes» de trouver les stations de métro et de bus les plus proches. Il suffit de filmer son environnement immédiat avec son smartphone (GPS activé). Des panneaux virtuels viennent alors se superposer à la représentation de l'environnement pour aider l'utilisateur à se repérer dans la rue où il se trouve. Les panneaux donnent la direction des stations ainsi que la distance à parcourir pour les atteindre. La publicité a très vite été associée à ce dispositif. Les grandes enseignes sont elles aussi repérables via l'application: direction du magasin le plus proche, affichage de la promotion en cours, etc. Tout comme l'application de la RATP, Wikitude identifie l'emplacement actuel de l'utilisateur via le signal GPS du smartphone. Le «mobilonaute» utilise ensuite la caméra pour filmer son environnement. La connexion à Internet permet alors de superposer à l'environnement filmé des informations provenant de POI (Point Of Interest déposé par les internautes sur Wikipedia). Celui-ci peut contenir des textes, des graphiques ou des visuels. L'utilisateur doit cliquer sur le POI pour que la totalité de l'information s'affiche (comme sur Google Earth).

L'E-COMMERCE ARRIVE ENFIN SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Si beaucoup de professionnels se posent la question du business model des réseaux sociaux, la réponse pourrait venir de la mise en place d'applications e-business directement sur les plateformes sociales telles Facebook, Twitter, MySpace, etc.

1-800-Flowers.com est décidément fan de Facebook: l'enseigne permettait déjà de cumuler de véritables points de fidélité en envoyant des bouquets de fleurs virtuels à ses amis. Il est désormais possible de commander et de faire livrer un bouquet de fleurs directement depuis Facebook sans avoir à aller sur le site web d'un fleuriste VADiste. Le leader du secteur aux Etats-Unis a implémenté une application Facebook qui permet de choisir son bouquet, de saisir l'adresse du destinataire et de payer directement depuis l'interface du réseau communautaire. Très conviviale, l'application préfigure sans doute le type d'e-store que nous rencontrerons de plus en plus sur les réseaux sociaux.