Mon compte Devenir membre Newsletters

Tendances décryptées par... Raymond Interactive

Publié le par

DANS E-COMMERCE, IL Y A COMMERCE

Avant de se lancer dans la création d'un site d'e-commerce, mieux vaut visiter le lieu de vente, car ces deux entités doivent être complémentaires.

Les sites sont encore trop souvent conçus de manière isolée en oubliant une chose fondamentale: le client n'est pas soit internaute soit shopper, il est les deux à la fois! Aussi, la première chose à faire n'est-elle pas de visiter les points de vente physiques avant de concevoir la stratégie e-commerce d'une enseigne? N'oublions pas que le commerce en ligne ne représente que 5 % du commerce de détail.

Le cas de Jeff de Bruges illustre parfaitement cette tendance de fond. Le configurateur de dragées mis en place sur leur site a été conçu pour préparer l'achat et alléger ainsi le travail du vendeur qui mettait précédemment près d'une heure à réaliser une vente de dragées (et entre 5 et 10 mn aujourd'hui). Un bon moyen de multiplier les ventes dans une journée sachant que la plupart des magasins sont gérés par une ou deux personnes seulement! Autre cas, celui de Calligaris, un des fabricants de mobilier leader en Italie, qui propose un configurateur. En effet, quelle que soit la taille d_un showroom, il est difficile d'exposer toute l'offre, c'est-à-dire tous les formats, toutes les couleurs et toutes les finitions. L'avantage du site Internet est qu'il permet justement de visualiser l'intégralité des produits et même de visualiser plusieurs pièces associées ensemble: chaises et table par exemple.

LES BORNES TACTILES, COMPLEMENT IDEAL DES MAGASINS PHYSIQUES

Bien utilisées, les bornes tactiles constituent un vrai plus pour le consommateur.

«Du bon usage des bornes tactiles» pourrait être le titre de ce paragraphe tant les bornes ont été gadgétisées jusqu'à aujourd'hui. Placées souvent dans un coin sombre et poussiéreux, elles retrouvent désormais leur vraie utilité... à condition d'y intégrer le contenu adéquat. Un contenu qui puisse soit aider le visiteur dans son choix (comparateur de produits, avis des internautes...), soit permettre de commander un produit non disponible en magasin (en raison d'une rupture de stock ou par manque de place). C'est le cas de la grande distribution (Carrefour, Auchan...), qui implante des bornes pour vendre ses articles volumineux, tels que des abris de jardins ou des piscines en kit, par exemple. Avec les bornes tactiles, c'est le meilleur du Web en magasin en quelque sorte! Autre cas intéressant, celui de l'opérateur mobile Bouygues Telecom qui propose des bornes tactiles offrant la possibilité d'être guidé dans son achat (téléphone ou abonnement) en fonction de l'usage prévu. «Dites-moi qui vous êtes et je vous dirai quoi acheter». L'innovation est encore une fois dans le contenu et pas seulement dans le support. Attention toutefois à proposer des écrans d'une taille suffisante. L'idée étant bien de mettre à disposition des écrans de taille supérieure à celle de son propre ordinateur. Attention enfin à bien intégrer la borne dans une zone adaptée, en lien avec le parcours client.

RECONCILIER MARQUE ET E-COMMERCE

Conjuguer créativité, technologie et e-commerce, telle est la tendance aujourd'hui.

Nous avons souvent opposé (les Américains en tête) problématique de marque et commerce en ligne. En effet, la technologie a souvent été le seul et unique point de départ de la conception d'un site e-commerce. Résultat? Des sites standardisés («magentoisés» pourrait-on dire) interchangeables et sans réelles aspérités de marque et d'offre. Il n'y a pourtant pas de fatalité à réaliser des sites insipides et à matrice mathématique. Aujourd'hui, créer des sites d'e-commerce sur mesure (en HTML) associant la créativité d'une marque au commerce est désormais une tendance de fond... venue essentiellement de France. Un bon exemple avec le site des collants Le Bourget qui mise sur le design pour présenter son offre All Colors sans pour autant diminuer son taux de transformation, bien au-dessus de la moyenne du secteur. La marque Lacoste a également adopté pour ses polos la même logique sur son nouveau site internet.

REALITE AUGMENTEE ET TABLE SURFACE DE MICROSOFT, PAS DE JUGEMENT PREMATURE

L'utilisation dans le commerce de la réalité augmentée et de la table Surface de Microsoft n'est pas encore concluante. Attendons , cependant, qu'elles soient réellement mises au point pour en juger.

La réalité augmentée, c'est comme la table Surface de Microsoft, un effet de mode! Attention à ne pas tomber dans l'excès Pour un usage grand public, l'une comme l'autre ne sont pas encore satisfaisantes . Il n'y a qu'à voir l'expérience proposée par les opticiens Atol. Celle-ci s'apparente plus à un gadget qu'à un réel essayage de monture de lunettes. Soyons patients et attendons leur réelle mise au point (cela ne saurait tarder), au risque sinon de les condamner avant que celles-ci ne soient vraiment nées. Ceci ne remet pas en cause le potentiel bien réel de ces outils ou de ces technologies en termes de nouveaux usages en point de vente ou sur le Net. L'arrivée de la table Surface 2 (Microsoft) dans le courant de l'année 2011 est également à noter.