Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment

Trois expériences de sites marchands

Publié par le

Deux sites d'achats groupés et un marchand de fleurs en ligne dévoilent leur organisation logistique. Chaque cas est différent, mais les solutions sont assez proches.

  • Imprimer

Letsbuyit fait confiance à un prestataire unique


Letsbuyit est un site d'achats groupés qui opère dans quatorze pays et revendique 650 000 membres. En mai, le site a enregistré 154 000 nouveaux membres et 30 000 commandes, pour un panier moyen de 154 euros (1 000 F). Letsbuyit travaille sans stocks : il négocie avec ses fournisseurs qui lui réservent les produits pendant une certaine période. Le site a choisi d'externaliser sa logistique à un prestataire unique, la société Sykes. Le transport est sous-traité, en France à UPS. « Sykes nous a aidés à négocier ce poste, c'est le seul tiers qui possède toutes les informations sur nos internautes », explique Laurence Perratzi, directrice générale. Elle affirme ne pas perdre d'argent sur la livraison, car seuls les produits d'appel sont de faible valeur. Les contacts avec les internautes se font via un call center qui gère les appels et les mails. En cas de retard (95 % des produits arrivent dans les délais selon le site), un mail d'excuse et un cadeau sont envoyés.

Aquarelle mise sur les stocks internes


Aquarelle vend des fleurs sur le Net depuis plus de trois ans. Adossée à une chaîne de quinze magasins (douze à Paris, trois en province), la société gère son propre stock. Les bouquets sont préparés dans une ancienne distillerie de betteraves de l'Oise. Les commandes (200 bouquets quotidiens) arrivent sur le Web, sont transmises à la manufacture qui planifie la confection des bouquets. Les livreurs de eLiko (pour Paris et sa région) et Chronopost (province) font la navette cinq fois par jour (Ile-de-France) ou une seule fois (province). Le site fonctionne avec Chronopost, jugé assez fiable. « Ils viennent chercher les bouquets à 18 heures et ils arrivent à 8 heures le lendemain matin dans toutes les villes de France », explique Olivier Bizet, chargé du marketing et de la communication. Le prix de livraison a été fixé à 50 F par bouquet, quelle que soit la valeur faciale, même si ce coût est un peu supérieur pour Aquarelle. La livraison à l'étranger se fait avec le partenaire Universal Flowers. Depuis le mois de mai, la société a démarré une activité à destination des entreprises.

La vocation européenne d'Uniondream


Autre site d'achat groupé, Union Dream travaille également avec eLiko pour la région parisienne, et avec La Poste sur le reste du territoire. Le rythme des commandes est d'environ soixante par jour, pour un panier moyen de 1 500 F. Tout comme Letsbuyit, le site n'a pas de stocks. « Nous passons notre commande aux fournisseurs, et celle-ci arrive en même temps sur le site d'eLiko. Les rendez-vous avec les internautes sont pris par e-mail, avec des fourchettes horaires de deux heures », précise Dominique Liétard, directeur général du site. Site à vocation européenne, Union Dream entend installer une plate-forme de répartition puis des sous-plates-formes dans chaque pays couvert. La société se déclare globalement satisfaite des prestations de ses deux transporteurs (hormis sur la question des prix, qu'elle aimerait faire baisser), les problèmes venant essentiellement des fournisseurs. Les réclamations des internautes sont dirigées vers un web center. « Nous avons des règles strictes : tous les mails doivent être traités le jour même », précise le directeur général.

Patrick Cappelli

Sur le même sujet

Softbank et Google investissent dans le transport routier chinois
Logistique
Softbank et Google investissent dans le transport routier chinois

Softbank et Google investissent dans le transport routier chinois

Par Stéphanie Marius

La plateforme Manbang, spécialisée dans la mis en relation de chauffeurs routiers et de retailers, séduit le géant du Net et signe son retour [...]

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?
Logistique
[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

Par Michael S. Levy (Deliver.ee)

La livraison gratuite, proposée par les principaux pure players e-commerce pour dominer le marché, oblige les autres à s'aligner sur ce modèle [...]

La rédaction vous recommande

Comment le paiement omnicanal améliore la relation client ?
Comment le paiement omnicanal améliore la relation client ?

Comment le paiement omnicanal améliore la relation client ?

Par Cofidis

Decouvrez dans ce livre blanc comment faire du paiement un atout au service de la relation client Au dela de cet acte qui doit etre facile rapide [...]