Mon compte Devenir membre Newsletters

Trokers.net remet le troc au goût du jour

Publié le par

Lancé le 15 mai, ce site francophone totalement gratuit se définit comme un intermédiaire entre les internautes désireux d'échanger des produits.


Selon la World Trade Organization, 20 % de l'ensemble des transactions de la planète se feraient aujourd'hui par le troc. Cette technique ancestrale de commerce revient à la mode, et il n'y avait aucune raison que la tendance ne se répercute pas sur le Web. En France, quelques initiatives avaient déjà été testées, en particulier par le site affaireconclue.com, mais sans jamais pousser le concept jusqu'au bout. Aujourd'hui, trokers.net est le premier à offrir un espace en ligne exclusivement consacré à l'échange de produits sans que la démarche ne nécessite de transactions financières. Le site, lancé le 15 mai, repose sur un principe simple : confronter l'offre et la demande pour mettre en relation les internautes dont les intérêts sont communs. Une fois enregistré sur le site, l'Internaute rentre son annonce et le logiciel développé par Trokers lui fournit automatiquement les adresses des internautes qui recherchent ce qu'il propose. Trokers.net renferme de tout, les produits étant répartis en une dizaine de catégories (Antiquité/art, automobile/deux roues, jouets, logement, vêtements, téléphoni...). Le service contient déjà plus de 500 annonces. Ses créateurs, Pascaline et Aymeric Chotard et Patrick Moreau, ont choisi de mettre en avant deux univers qu'ils jugent particulièrement propices au troc : les jeux vidéo et les DVD. D'autre part, pour faciliter la gestion des échanges, chaque "troker" bénéficie d'un espace personnalisé regroupant son magasin personnel où se trouve la liste des produits qu'il possède et ceux qu'il désire acquérir, les propositions de troc qu'il a reçues ou envoyées, ses informations personnelles, ainsi que les notes que lui ont attribuées les autres membres. Les responsables de Trokers, qui se définissent comme des intermédiaires, se dégagent de toute responsabilité en cas de problèmes d'échanges entre les internautes, mais travaillent toutefois à la mise en place d'un système qui permettrait aux troqueurs de s'assurer contre d'éventuelles déconvenues. Un moindre mal qui ne pourra que leur apporter la crédibilité nécessaire auprès des utilisateurs du service. Aucune information concernant le nombre de clients attendus n'a été communiquée, le site étant pour le moment en phase de recherche d'investisseurs susceptibles de les aider à boucler un premier tour de table ainsi que d'une régie publicitaire pour bâtir son plan médias.