Mon compte Devenir membre Newsletters

UN OEIL SUR L'INTERNATIONAL

Publié le par

La rédaction d'e-commerce magazine vous présente une sélection d'articles repérés dans des publications internationales.

MONDE: EN 2013, LA ZONE ASIE-PACIFIQUE DOMINERA L'E-COMMERCE

Si, historiquement, l'Amérique du Nord se taille la part la plus importante des ventes de l'e-commerce B to C dans le monde, e-Marketer estime que les Etats-Unis et le Canada compteront seulement pour 33,4 % des ventes en ligne cette année, contre 35,6 % l'an passé. Cette tendance à la baisse devrait également concerner l'Europe de l'Ouest où - dans certains pays - l'e-commerce a déjà atteint une relative maturité. Selon eMarketer, l'essor de la zone Asie-Pacifique est également à l'origine de ce recul des pays occidentaux dans le concert mondial. La progression des classes moyennes dans cette région du monde, ainsi que l'augmentation du nombre des accès à Internet ont contribué à l'explosion actuelle du e-commerce. Conséquence, dès 2013, 34 % du e-commerce planétaire (une hausse de 8 % par rapport à 2010) seront générés depuis l'Asie-Pacifique, Chine en tête, dépassant ainsi la part de l'Amérique du Nord.

Source: Emarketer.com, août 2012.

FRANCE: BRANDALLEY BOOSTE SES VENTES GRACE AU M-COMMERCE

Le site de ventes privées a annoncé avoir accru de 20 % son chiffre d'affaires en Angleterre au premier semestre 2012. Il s'est établi à 17,7 millions d'euros. Un résultat que BrandAlley explique par la croissance du m-commerce, le premier site mobile ayant été lancé en février. Plus d'un millions de mobinautes visiteraient régulièrement le site, notamment au cours du trajet vers leur travail, entre 7 heures et 9 heures, avec un pic au retour, vers 19 heures. BrandAlley affirme que le panier moyen a aussi augmenté de 21 % soit 96,5 euros - en raison d'un renforcement de son offre d'articles de mode et de beauté. Rob Feldmann, directeur exécutif de BrandAlley, s'est déclaré « très satisfait de ces résultats. Nous arrivons à un moment critique de notre croissance, à un statut d'entreprise rentable avec un renforcement de nos marges et une plus grande diversité de produits ».

Source: lnternetretailing.net, août 2012.

CHINE: WAL-MART ENTRE AU CAPITAL DE L'E-COMMERCANT YIHAODIAN

- Le ministre du Commerce chinois a donné son accord au projet de prise de participation majoritaire du distributeur américain Wal-Mart dans Yihaodian, l'un des plus gros cybermarchands chinois. Déjà propriétaire de 17 % du capital, Wal-Mart passera à 51,3 % sous plusieurs conditions, telle l'interdiction d'utiliser la plateforme en ligne de Yihaodian pour commercialiser des services de télécommunication. Le portail sera cantonné à la vente de détail en ligne. Si aucun détail financier n'a été dévoilé, Dan Toporek, chargé de la communication pour Wal-Mart, a assuré que « Wal-Mart est très impliqué dans le développement de l'e-commerce en Chine », justifiant notamment le choix de Yihaodian par la qualité de ses équipes managériales.

Source: Ecommercetimes.com, août 2012.

ASIE: DEEZER AMORCE SON DEPLOIEMENT

Le service d'écoute de musique en streaming a annoncé son déploiement en Thaïlande, puis à Singapour et prochainement en Malaisie. L'Indonésie et les Philippines seront les étapes suivantes. Son lancement en Thaïlande a été rendu possible par un partenariat avec DTAC, un des principaux opérateurs de télécommunication de la région. Son concurrent Spotify pourrait également faire son apparition en Asie. En atteste l'embauche de Dan Brody, ancien responsable de la région Asie chez Google. Concernant Deezer, à l'évidence, l'Asie représente une opportunité commerciale, mais aussi un défi, car l'industrie musicale éprouve beaucoup de difficultés à sevrer les internautes du piratage d'oeuvres musicales. Néanmoins, l'idée de musique accessible à tout moment et sur n'importe quel appareil via le Cloud, comme le propose Deezer, garde toute sa pertinence dans de nombreuses parties de l'Asie, comme en atteste le taux d'équipement en smartphones.

Source: TechCrunch, août 2012.