Mon compte Devenir membre Newsletters

Un cabinet conseil pour la e-logistique

Publié le par

Face aux difficultés rencontrées par les sites marchands pour mener à bien leur logistique, CrossLog se propose de la prendre en main en outsourcing.


La logistique est un sujet brûlant dans le petit monde du commerce électronique (voir dossier dans e-commerce no 4). Consciente de la demande de conseils pertinents dans un domaine encore mal exploité, la société CrossLog se positionne sur ce créneau en plein essor. « Nous sommes quatre spécialistes, tous issus de l'univers de la logistique. Nous estimons que les besoins des consommateurs comme des web marchands sont encore mal connus des prestataires », estime Luc de Murard. Le président de CrossLog a travaillé dix ans comme conseil en logistique avant de rejoindre la Fnac, où il a participé à la création du site Fnac.fr. Il a intégré ensuite le groupe Havas dans sa filiale Livredis, spécialisée dans la distribution de livres chez les libraires et en VPC. Avec ses trois associés, il offre une double prestation. Une activité de conseil classique destiné à améliorer la supply chain des sites marchands, et une activité d'outsourcing de leur logistique. Dans ce cas, CrossLog se positionne comme un intermédiaire entre le site et les différents prestataires logistiques. « Plutôt que d'entretenir en interne un spécialiste qui ne pourra jamais traiter tous les problèmes, pourquoi ne pas s'octroyer les services d'un conseil qui mutualise ses prestations pour un moindre coût ? », déclare Luc de Murard. CrossLog se rémunère en honoraires pour le conseil en e-logistique, et perçoit un coût à la commande pour un outsourcing complet, avec un plancher de facturation. La société a déjà comme références les sites wakama.com (site destiné aux parents, avec une boutique de jouets), mistergooddeal.com (produits déstockés) et libelo.com (cadeau en ligne). La société recrute en ce moment pour faire face aux échéances de fin d'année : « Les logisticiens connaissent dès à présent une croissance à deux chiffres. Il va donc falloir se préparer avec soin pour faire face aux volumes énormes engendrés par les fêtes de fin d'année », prévient Luc de Murard.