Mon compte Devenir membre Newsletters

Une marque, des contenus, de l'audience

Publié le par

Passé de 2 à 20 millions de visiteurs par mois en à peine un an, le portail tentaculaire m6net.fr s'est hissé au quatrième rang des FAI français et concurrence ouvertement les leaders de l'audimat du Net.


«Notre coeur de métier est et restera l'édition de contenus », déclare Philippe Carillon, directeur général de M6Web, filiale à 100 % du groupe Métropole Télévision. C'est en effet en concentrant sa pugnacité sur l'agrégation de contenus que l'entité multimédia du groupe a rapidement gagné ses premiers galons de leader d'audience. Depuis l'essor de l'Internet et sa pénétration croissante au sein des foyers, la chaîne connaît un second souffle. Les récentes activités internet estampil-lées M6 ont notamment abouti au lancement, en juin dernier, du portail d'accès à Internet, gratuit et sans abonnement, m6net.fr. Nouvel axe stratégique de développement de la firme, ce dernier constitue désormais le quatrième métier de M6Web, qui vise officiellement la position de leader sur le marché grand public d'ici 2003. Soucieuse de jouer un rôle de premier plan dans le domaine de la diffusion de contenus en ligne, la société n'a pas ménagé ses efforts en s'activant sur tous les fronts. Etape clé de cet ambitieux programme, le portail M6Net traduit ainsi une volonté farouche de maîtriser en amont autant les contenus que la technologie. Clé de voûte de la stratégie de M6Web, cette première offre présente un double objectif : fidéliser le plus rapidement possible le plus grand nombre d'internautes, mais aussi, et surtout, ne pas se laisser dépasser par les acteurs du secteur des télécoms. Développé par Internet Télécom, devenu ensuite son partenaire stratégique, le site prévoit l'accès à partir de terminaux Wap et supporte déjà les technologies de streaming vidéo dont l'intérêt risque d'être accentué par le développement de l'accès à l'Internet à haut débit. Forte de ces atouts technologiques et de son savoir-faire en matière de contenus, la nouvelle entité M6Web entend ainsi séduire un large éventail d'annonceurs sur l'ensemble de ses sites médias. Le modèle économique du portail reposant presque exclusivement sur les revenus publicitaires, l'enjeu consiste à développer des contenus capteurs d'audience, structurés autour de thématiques spécialisées et susceptibles d'attirer des populations très ciblées.

Développer des sites verticaux autour de la marque M6


« L'idée centrale de notre approche est de capitaliser sur la marque M6 par la mise en place d'un portail de référence offrant l'accès à toute une panoplie évolutive de sites thématiques dont l'objectif respectif est de devenir, chacun, leader sur son créneau », poursuit Philippe Carillon. L'offre de M6Net s'est successivement étoffée par un éventail bien garni de sites verticaux et de services gratuits. Outre la météo, les pages perso, l'agenda en ligne, l'achat groupé et la billetterie, le portail offre l'accès aux sites des chaînes de télévision du groupe (serieclub.fr, funtv.fr et clubteleachat.com) et aux portails thématiques m6music.fr, m6gliss.fr et turbo.fr. Dans ce même registre, M6Web compte accentuer l'effet d'interactivité avec les émissions phares de la chaîne télé en transposant les contenus vidéo sur le portail pour qu'elles poursuivent leur vie sur Internet. Dans cette quête du succès, toutes les voies sont explorées, y compris la stratégie du réseau de proximité, clairement illustrée par le programme M6Ville. S'appuyant sur le décrochage local, ce service exploite la force des différentes rédactions pour offrir chaque jour le "6 minutes local" en Real Video, dans six villes françaises. Pour couvrir les domaines de compétence qui lui manquaient, la société n'a pas lésiné sur les partenariats commerciaux. En témoignent les collaborations avec Tickenet pour le service de billetterie en ligne, et avec le site zonejeux.fr pour l'apport de contenus sur le portail M6Games. Une approche payante que confortent les données fournies par NetValue en octobre : m6net.fr était classé au premier rang des sites médias et au 18e rang, tous sites confondus. Le portail a également connu une hausse significative de son taux de couverture (+ 56 % par rapport au mois précédent) qui le place devant les sites de TF1 et Canal Plus. Bien que la publicité ait déjà rapporté 10 millions de francs de chiffre d'affaires, le portail compte multiplier les initiatives pour atteindre la rentabilité. La promotion de l'espace marchand est en cours d'animation à travers de multiples jeux à prix. 6 millions de minutes Internet sont actuellement offertes pour récompenser les surfeurs, et 3 millions de francs, d'actions ou de cadeaux seront offerts aux meilleurs boursicoteurs dans le cadre du jeu de la Bourse.