Mon compte Devenir membre Newsletters

Une mégabase d'acheteurs en ligne

Publié le par

Avec Miss Cocktails, sa base d'acheteurs on line, la société Come & Stay se positionne sur le marché de l'exploitation des données d'achat sur le Web à des fins d'analyse marketing.


Miss Cocktails est un petit personnage féminin avec deux antennes sur la tête. Il figure au bas de chaque proposition commerciale envoyé par mail aux internautes adhérents du programme marketing du même nom. Les créateurs de cette base de données veulent fédérer les acheteurs en ligne et annoncent un potentiel de 200 000 adresses e-mails qualifiées sur des critères comportementaux. La société Come & Stay, à l'origine de ce concept, a été fondée en février 2000 par deux anciens de la grande distribution, Carole Walter et Marc Désenfant. Le prestataire a levé 15 millions de francs depuis sa création auprès de business angels (fondateurs de B2L et vice-président de Fi System) et de fonds d'investissements (Trion et Fructilife). « Les données d'achat nous sont fournies par les sites marchands partenaires. Ensuite, nous montons des opérations commerciales via e-mail à partir de cette base », décrypte Marc Désenfant, directeur général de Come & Stay.

Un fichier mutualisé d'un million d'adresses d'ici fin 2002


Intérêt pour les sites : les informations qu'ils détiennent sur leurs clients sont mutualisées, donc plus riches, et les profils d'acheteurs plus élaborés. Les treize partenaires (1) payent environ 0,20 franc par mail envoyé, sur la base d'un contrat annuel. « Le coût d'acquisition client va de 10 à 50 francs », précise Marc Désenfant. Come & Stay intègre ces données, constitue la base et l'exploite dans le respect des règles propres au permission marketing. Par exemple, deux concurrents directs ne peuvent avoir accès aux mêmes adresses de la base et les internautes déterminent eux-mêmes le rythme des envois. Objectif de Come & Stay : attirer une dizaine de sites marchands supplémentaires et posséder un fichier mutualisé d'un million d'adresses e-mails d'ici fin 2002. L'équilibre est programmé pour la même date, la société ayant prévu de réaliser un chiffre d'affaires de 8 millions de francs cette année. Come & Stay souhaite travailler avec des sites qui possèdent un volume d'adresses suffisant, qui aient plus de six mois d'activité et dont le montant du panier moyen soit supérieur à 300 francs. Parallèlement, la jeune société exploite une activité de broker d'adresses e-mails. La base de données a été développée en interne par un spécialiste du datawarehouse (2) ayant oeuvré chez Carrefour, les AGF et Air France. Quant au petit personnage de Miss Cocktails, il a été inventé pour personnifier le programme. « Nous voulons dédramatiser le fait d'avoir une relation commerciale avec une personne », avance Marc Désenfant. Fort d'une cinquantaine de campagnes déjà réalisées, Come & Stay va passer à la vitesse supérieure en communiquant sur son service. D'autant que, pour l'instant, ce genre de prestations n'est pas encore répandu en Europe. Aux Etats-Unis, les sites abacus (DoubleClick) et i-behavior (fondée par la fille du gourou marketing Lester Wunderman) proposent le même type de service, mais n'ont pas encore franchi l'Atlantique. La petite Miss Cocktails a donc encore quelques mois pour imposer sa silhouette dessinée auprès des sites marchands. (1) En juin : Alcatel Mobiles, Alloresto, Bebloom, Blackorange, Bol, Booston, C-mescourses, Chapitre, Consors, Matelsom, Wineandco, Yzea.com, Zeprice. (2) Entrepôt de données.

Sites à consulter


www.misscocktails.com www.i-behavior.com www.abacus-direct.com