Mon compte Devenir membre Newsletters

Vaches et vidéos sur Toprural

Publié le par

Le site, qui référence 30 000 logements ruraux en Europe, veut accroître sa part de marché en France en étoffant sa gamme de services.

Selon le dernier baromètre de conjoncture touristique de TNS Sofres (juillet 2008), la campagne représentait, après le littoral, la deuxième destination préférée des Français. C'est sur ce créneau que Toprural.com s'est positionné. Lancé en 2000 en Espagne et en 2005 en France, le site compte mener, en 2009, une offensive pour se développer davantage en France, «berceau du tourisme vert», souligne François Derbaix, président fondateur du site. En 2007, la société y a, en effet, réalisé 182 000 euros de chiffre d'affaires pour un total de 2,2 millions d'euros en Europe. Un chiffre qui devrait plus que doubler à l'issue de cette année.

François Derbaix (Toprural.com):

«Nous comptons être les premiers pour tous les types de logement, y compris les labellisés.»

Sur un marché animé par des acteurs variés (Gîtes-de-France.com, Pap, Homelidays...), Toprural est déjà premier en termes de visites selon Alexa, entreprise californienne établissant des classements des sites internet. Et François Derbaix est un homme ambitieux: «Nous sommes premiers en ce qui concerne les logements indépendants. Nous comptons l'être pour tous les types de logements, y compris les labellisés.» D'après lui, l'avantage de Toprural réside dans «la mobilisation plus grande de la clientèle étrangère», que les sites nationaux auraient plus de mal à assurer. Après l'Italie, la Belgique, le Luxembourg et l'Andorre en 2007, le site prévoit ainsi de se décliner en Autriche, en Suisse, en Belgique et aux Pays-Bas avant la fin de cette année, ainsi qu'en Allemagne, en 2009.

Pour optimiser ce développement, Toprural.com soigne son référencement. «Nous sommes déjà bien positionnés sur certains mots-clés, mais des progrès restent à faire en ce qui concerne les combinaisons», explique encore l'entrepreneur.

Un site interactif

Parallèlement, le site enrichit son offre de services, en privilégiant l'interactivité. Les voyageurs seront bientôt invités à laisser leurs vidéos, à côté de leurs photos et de leurs opinions. Un service innovant, selon François Derbaix: «Les sites de tourisme publient peu de vidéos. Or, de même qu'on disait il y a quelques années qu'une image vaut 1 000 mots, on peut dire aujourd'hui qu'une vidéo vaut 1 000 images et peut donner une perception complète du logement.» La recherche par cartes devrait également être améliorée et une version intégrée du moteur de recherche sera disponible en 2009. Sur le plan ergonomique, le site, sur fond blanc et sans fioritures, restera d'une grande sobriété.

Mot clés :

Amélie Moynot