Mon compte Devenir membre Newsletters

Vente-privée au sommet

Publié le par

Vente-privee.com affiche (encore !) des résultats record pour 2009. Rien ne semble arrêter l'escalade du leader de la vente événementielle, et ce à travers toute l'Europe.

Véritable success story depuis sa création, en 2002, Venteprivee.com a présenté, en février dernier, son bilan d'activité pour l'année 2009. Le site spécialisé dans les ventes événementielles revendique des chiffres colossaux : plus de 9 millions de membres inscrits, 38 millions de produits écoulés sur une année grâce à 2 500 ventes, le tout pour un chiffre d'affaires de 680 millions d'euros (+ 33 % par rapport à 2008).

A l'origine de cette machine de guerre de l'e-commerce, un concept simple : vendre les produits fins de séries de grandes marques à des prix défiant toute concurrence (jusqu'à - 70 %). En 2009, Vente-privee.com a ainsi vendu les produits et services de 1 200 marques auxquelles il a reversé 65 % de son chiffre d'affaires. Et sa notoriété est telle que le site a explosé son record de visites en novembre dernier, avec plus d'un milliard de pages vues et un taux de transformation de 2,2 % (moyenne e-commerce 2009 : 1,79 %, source : Fevad).

Jacques-Antoine Granjon (Venteprivee.com) :

«Nous sommes performants grâce à notre maîtrise des métiers de l'e-commerce.»

L'Eldorado européen

Une performance due, selon son fondateur Jacques-Antoine Granjon, «à une maîtrise complète des métiers de l'e-commerce, de la production au service relation membre, en passant par la logistique». Mais aussi à un appétit commercial féroce qui a notamment poussé Vente-privee.com à s'internationaliser il y a quatre ans. Près de 15 % du chiffre d'affaires de Venteprivee.com provient, en effet, de ses filiales européennes. Soit 100 ME. Et, là encore, les performances sont impressionnantes : 45 ME sont générés par l'Espagne, en hausse de 95 % par rapport à 2008, et 42 ME proviennent des filiales allemandes, en augmentation de 100 %.

Pour 2010, le site ne compte pas en rester là. Jacques-Antoine Granjon prévoit un chiffre d'affaires de 850 ME, 3 300 ventes sur l'année, tout en continuant d'étendre ses compétences sur de nouveaux territoires, hors textile (qui représente 65 % du chiffre d'affaires). La vente d'automobiles ainsi que des collaborations ponctuelles avec certaines marques comme Zara sont ainsi envisagées. Enfin, la toute première application iPhone du site verra le jour très prochainement.