Mon compte Devenir membre Newsletters

VivalaVille poursuit son déploiement panurbain

Publié le par

Le cityguide lancé à l'initiative du groupe de presse Télégramme développe un modèle particulier de communautés urbaines susceptibles d'attirer les annonceurs de proximité des principales villes de France. Objectif visé : 30 MF de chiffre d'affaires d'ici fin 2001 et 60 MF pour 2002.


Lancé en avril 2000 et déjà présent sur 13 villes françaises, le réseau de sites de proximité VivalaVille poursuit activement son développement hexagonal. En plus du site parisien VivaParis mis en ligne le 11 janvier, le réseau d'information sur la vie quotidienne devrait s'implanter sur 5 autres villes françaises d'ici la fin du premier trimestre 2001 et toucher ainsi 20 millions d'habitants. Un calendrier de déploiement plutôt soutenu, mais en parfait accord avec les objectifs du site qui prévoit 1 million de visites uniques et 20 millions de pages vues par mois sur l'ensemble du réseau d'ici la fin de l'année. 30 millions de francs de chiffre d'affaires sont attendus à cette même date et 60 millions de francs pour 2002. L'objectif est ambitieux, certes, mais l'évaluation émane d'une phase pilote menée sur les 4 sites de Rennes, Nantes, Brest et Metz qui ont généré, en trois mois, 1,50 MF de chiffre d'affaires. Axé sur l'information de proximité, le site s'appuie sur des groupes de presse régionale et des équipes de journalistes pour alimenter les contenus de son réseau. L'idée de fond étant de reconstituer l'agora dans les villes, VivalaVille exploite l'interactivité offerte par l'Internet pour restituer aux habitants une Vox Populi : réagir aux sujets d'actualités en ligne, manifester leurs opinions directement aux élus locaux ou encore, exprimer sur le site les besoins du quartier sont autant de moyens mis en place pour donner vie à des communautés populaires très actives mais aussi très attractives pour les annonceurs. Positionné sur le marché de l'annonce locale (40 milliards de francs par an en France), VivalaVille entend se rémunérer sur les recettes publicitaires et les actions de profiling ciblées à destination de ses 4 principales communautés d'internautes : les enfants, les familles, les étudiants, les seniors.

Un budget communication de 15 millions de francs


Actuellement, chaque unité urbaine de VivalaVille couvre les principaux sujets de vie quotidienne (loisirs, consommation, travail, administration...) et toute l'actualité au niveau urbain et régional. Pour diversifier ses sources de revenus, le cityguide table également sur le potentiel du sponsoring, la commercialisation de bases de données comportementales, la création de mini-sites à destination des petits commerçants, la billetterie en ligne et la revente de contenus. Avec pour objectif de devenir la place de marché de l'information locale n° 1 en France, la société s'active pour l'heure à bâtir sa notoriété : 5 millions de francs ont déjà été investis dans une campagne de communication actuellement en cours, une deuxième campagne de plus grande envergure (10 MF) est déjà prévue avant la fin de l'année. Conçu dès le départ pour anticiper sur la convergence des technologies numériques, le site se prépare à exploiter d'autres supports médias, tels que la télévision interactive, la radio et le téléphone, afin de faciliter la vie quotidienne des " citoyens de l'Internet".