Mon compte Devenir membre Newsletters

Vivendi Universal s'offre MP3.com

Publié le par

Le géant mondial de la communication a racheté le site de musique en ligne MP3.com pour 372 millions de dollars (422 millions d'euros).


"L'acquisition du site MP3.com revêt une importance capitale et devrait renforcer considérablement les efforts dans le numérique de Vivendi Universal, dans les domaines stratégiques de la musique en ligne, des abonnements, des marques, de la technologie et de l'ensemble de ses contenus." C'est en ces termes que le groupe Vivendi Universal a annoncé dans un communiqué le 20 mai le rachat de MP3.com. Une acquisition de taille qui fait du groupe de communication la nouvelle place forte de la musique en ligne puisque l'audience cumu- lée de MP3.com, GetMusic, FarmClub et EMusic représente près de 40 millions d'utilisateurs inscrits, qui visionnent environ 100 millions de pages par mois. « MP3.com représente un grand atout pour Vivendi Universal, dont l'objectif est de devenir le principal fournisseur de services numériques en ligne », a déclaré Jean-Marie Messier, P-dg de Vivendi Universal. MP3.com est en mesure de fournir "une technologie de pointe à Duet", la nouvelle société commune de Vivendi Universal et de Sony Music, "afin de créer un service d'abonnement à la musique numérique en ligne", a annoncé le communiqué. Vivendi Universal et Sony, respectivement numéro un et deux mondiaux de la musique, ont créé Duet pour distribuer sous licence sur la toile leur catalogue de musique. « Cette fusion, qui ouvre de nouvelles perspectives, représente un tournant dans l'histoire de la musique numérique », a de son côté estimé Michael Robertson, fondateur et P-dg de MP3.com. L'annonce, en novembre, de la fusion entre le géant allemand des médias Bertelsmann et le site américain Napster, alors poursuivi en justice par l'industrie du disque dont une filiale de Bertelsmann, avait déjà bouleversé la donne. L'accord prévoyait que la filiale musique de Bertelsmann, BMG, basée aux Etats-Unis, retirerait sa plainte contre le site et lui donnerait accès à son catalogue de musique dès que celui-ci aura mis en place son système payant. Napster, jusqu'ici encore soutenu par Bertelsmann, est toujours menacé de fermeture, s'il n'arrive pas à se mettre en conformité avec les injonctions de la justice américaine d'empêcher les échanges de fichiers musicaux protégés par des droits d'auteur. La société a néanmoins annoncé qu'elle serait en mesure d'installer un filtre pour la rentrée.

MP3.com en deux mots


Créé en novembre 1997 par Michael Robertson et basé à San Diego (Californie), MP3.com permet, grâce à son logiciel DAM (Digital Automatic Music), de stocker et d'échanger des oeuvres musicales de 109 000 artistes et quelque 700 000 chansons via l'Internet, sur des ordinateurs, ou des lecteurs de musique numérique. En l'an 2000, MP3.com a négocié des accords à l'amiable avec cinq maisons d'édition musicale. Les premières ont été Sony Music, Time Warner Music, Bertelsmann BMG et EMI - auxquelles il aurait versé quelque 20 millions de dollars respectivement pour mettre fin à des poursuites - puis avec l'éditeur d'Universal Music. Universal et MP3 sont parvenus à un accord le 14 novembre dernier, prévoyant le paiement par MP3.com de 53,4 millions de dollars de dommages et intérêts et une utilisation sous licence du catalogue d'Universal.

Mot clés : Musique |

Tanguy Leclerc