Mon compte Devenir membre Newsletters

Wimdu.fr innove

Publié le par

Lancé en mai 2011 en France, Wimdu.fr met en relation voyageurs et propriétaires de logements. Un concept ambitieux.

Wimdu prélève une commission sur les transactions.

Wimdu prélève une commission sur les transactions.

La feuille de route du développement de Wimdu.fr est claire et efficace. Elle peut se résumer en trois points essentiels: un modèle novateur, un déploiement rapide et des moyens importants. Alexandre Prot, directeur général de Wimdu France, en explique le principe fondateur: «Notre plateforme de réservations met en relation des voyageurs qui ont soif de rencontres et qui n'hésitent pas à sortir des sentiers battus, avec des hôtes qui peuvent trouver là un moyen d'arrondir leurs fins de mois», explique. De la simple chambre d'amis à la location de studios, péniches, cabanes, en passant par des lofts new-yorkais, le site propose des offres convenant à tous les budgets. Ainsi, en France, Wimdu recense déjà près de 1 000 hôtes pour 1 500 à 2000 offres. Avec une différence de taille par rapport à ses concurrents, des mastodondes tels que le groupe HomeAway et Airbnb: «Il n'y a aucun coût à l'entrée. La mise en ligne des annonces est gratuite, assure Alexandre Prot. Nous prenons seulement une commission de 15% sur les réservations.» 12 % à la charge du voyageur et 3 % payés par l'hôte. Du coup, le site a tout intérêt à drainer du trafic, pour augmenter le nombre de transactions. Cela constitue un véritable avantage pour les hôtes, puisqu'ils bénéficient d'une forte visibilité sur Internet, gratuitement. Pour être à la hauteur du challenge, Wimdu réalise de gros investissements marketing, notamment en termes d'acquisition de clients et de trafic. Heureusement, le site a les moyens de ses ambitions. Lancée en mars 2011 en Allemagne, la société a réalisé en juin dernier une levée de fonds de 90 millions de dollars, auprès des investisseurs Kinnevik et Rocket Internet. Ainsi, elle possède déjà des bureaux dans une quinzaine de pays et 2 173 villes.

Mot clés :

François Deschamps