Mon compte Devenir membre Newsletters

Ylea.eu en pleine santé

Publié le par

Créé il y a sept ans, ce site propose du matériel médical, du matériel d'urgence et le nécessaire pour les formations de secourisme. Il a vite dépassé le stade du succès d'estime.

Ancien pompier et formateur en secourisme, Eric Bensimhon a tout arrêté pour créer son site d'e-commerce. « Lors que j'étais formateur en secourisme, je me suis aperçu que je devais aller sur plusieurs sites pour me procurer tout le matériel requis », raconte le fondateur d'Ylea.eu.

Pas très pratique. Eric Bensimhon se jette alors à l'eau en proposant sur un même portail du matériel d'urgence, du matériel médical et le nécessaire pour animer des formations de secourisme. « Pendant deux ans, parallèlement au lancement du site, j'ai fait des formations de secourisme », se souvient-il. 100 000 euros de chiffre d'affaires «a la première année, 200 000 euros la deuxième, le site décolle dès la troisième année: 880 000 euros. Le taux moyen de marge brute, enviable, est de 43 %. « La plupart des produits viennent de l'étranger, les produits manufacturés simples, de Chine. Sinon, nous travaillons surtout avec des Européens, précise Eric Bensimhon. La communication, elle, se limite au bouche-à-oreille. Tournant pour l'entreprise, un décret relatif à l'utilisation des défibrillateurs automatisés externes par des non-médecins et modifiant le code de la santé publique permet de mettre en vente ces matériels sur le site. « Les professionnels ont commencé à nous connaître et se sont tournés vers Ylea pour se procurer leurs matériaux », analyse Eric Bensimhon. C'était en 2007.

Sept ans après son lancement, Ylea annonce un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros (pour la période de juin 2010 à juin 2011), et un panier moyen d'environ 300 euros. Près de 1 000 articles sont aujourd'hui disponibles sur le site. « Nos plus gros clients restent évidemment les professionnels », souligne le dirigeant. L'exportation, marginale, représente 10 % du chiffre d'affaires.

Mot clés : euro |

G. A.