Mon compte Devenir membre Newsletters

Yoono, le carrefour de la vie sociale des internautes

Publié le par

Après une première vie dans le «social bookmarking» (partage de favoris), Yoono souhaite s'imposer comme la plateforme regroupant les réseaux sociaux préférés des internautes. Et vient de boucler un second tour de table.

Rendre à l'internaute la vie sociale qu'il mérite. La promesse est alléchante. Et résume l'ambition de la plateforme Yoono. Créée en 2005 par Pascal Josselin et Laurent Querel, elle permet à l'internaute de garder un contact permanent avec son réseau et de partager des contenus multimédias. Car si le Web social explose, il engendre de plus en plus de complexité et de «fragmentation des usages». «Les cinq premiers réseaux sociaux totalisent 450 millions d'utilisateurs. C'est une véritable lame de fond qui ne peut être ignorée. On note cependant une très grande fragmentation des interfaces et des données, éparpillées sur l'ensemble du Web», souligne Pascal Josselin.

L'idée de Yoono pour y remédier? Centraliser l'ensemble de la vie sociale des internautes. Concrètement, Yoono se présente comme une barre latérale que l'on peut ouvrir pour obtenir un tableau de bord entièrement personnalisable. La plateforme est disponible gratuitement et compatible avec les navigateurs Firefox et Internet Explorer. En ligne, l'internaute dispose d'un accès direct à ses sites favoris de réseaux sociaux. Il peut créer une nouvelle communauté et partager des photos ou des vidéos, tout en étant informé en temps réel des faits et gestes de sa communauté. Déjà présents sur la plateforme, les principaux grands noms des réseaux sociaux à l'instar de Facebook, Flickr, Twitter, MSN, sont autant de vecteurs de communication, rejoints récemment par Beebo, Imeem... «Le site s'est installé aux Etats-Unis en novembre dernier pour se rapprocher des grands réseaux sociaux et travailler sur des partenariats», précise Pascal Josselin.

Yoono enregistrerait près de 2 000 nouveaux utilisateurs par jour.

Yoono enregistrerait près de 2 000 nouveaux utilisateurs par jour.

Fonctionnalités multiples

D'ores et déjà, la plateforme offre de nombreuses possibilités que l'internaute est invité à sélectionner en fonction de ses besoins. Six modules sont développés, quatre modules de découverte, un agrégateur social, ainsi qu'une application pour capturer et partager du contenu sur le Web. L'application cible principalement le grand public et décollera proportionnellement au nombre d'utilisateurs. «Nous ne connaissons pas le taux de clics sur une plateforme comme Yoono. Dans notre cas, c'est le nombre de recommandations que l'on va faire aux utilisateurs qui sont nos équivalents «pages vues». Nous estimons être rentables aux alentours de 5 millions d'utilisateurs», estime Pascal Josselin. La plateforme a par ailleurs signé un accord avec la régie de Yahoo! en Europe pour monétiser son audience, sur un modèle de partage de revenus provenant des liens sponsorisés.

D'un point de vue géographique, les P1 utilisateurs actuels de Yoono se trouvent à 40% en Amérique du Nord et à 40% en Europe, la plateforme se développant au fur et à mesure de la publication des API (interface de programmation, NDLR) des réseaux sociaux. «L'intérêt de la plateforme est de faciliter et de renforcer l'usage des réseaux sociaux dont l'internaute est membre», remarque Pascal Josselin. Le parti pris reste donc de simplifier les échanges tout en les favorisant. Autre fonctionnalité, la messagerie instantanée permet à l'internaute, par simple «glisser et déposer», d'expliciter par l'image ce qu'il ressent.

Application e-commerce

Se nourrissant en outre des tendances liées au social shopping, Yoono a déjà prévu, dans une deuxième phase de déploiement, de proposer l'accès simplifié à des sites d'e-commerce. L'objectif? Raccourcir l'accès aux sites d'e-shopping favoris des internautes avec une entrée via la plateforme de gestion des réseaux sociaux.

Si les utilisateurs actuels restent avant tout des «early adopters», les versions grand public qui ont été lancées dernièrement devraient permettre à Yoono de s'ouvrir plus largement. Elue start-up de l'année en 2006 lors de la conférence Web3, le site enregistrerait près de 2 000 nouveaux utilisateurs par jour. Des adeptes de la vie sociale sur le Net.