Mon compte Devenir membre Newsletters

diffuser des images et du son en ligne

Publié le par


Selon une étude menée par Forrester Research en fin d'année 2000, 70 % des sites les plus visités dans le monde ont un contenu vidéo. Ceux qui en ont intégré constatent une augmentation de leur audience de 30 à 50 %. On observe un accroissement de 20 % des contenus vidéo par mois sur le Web. Internet entre donc dans l'ère de l'animation, et les changements liés aux innovations technologiques et aux nouvelles règlementations devraient transformer son environnement actuel. Le réseau va élargir sa bande passante grâce au déploiement en cours des nouveaux réseaux de télécom. Ce qui supprimera les problèmes de congestion et permettra le développement des diffusions à haut débit. La création audiovisuelle va évoluer rapidement vers des applications interactives offrant ainsi un potentiel illimité aux entreprises et aux organisations soucieuses de promouvoir leurs produits ou services. Le streaming est la technologie qui rend tout cela possible, en facilitant considérablement le processus de visualisation des programmes. Les méthodes traditionnelles de transfert vidéo sur le Net nécessitaient jusqu'à maintenant le téléchargement complet du fichier avant sa visualisation. Le streaming permet de diffuser du contenu vidéo en direct ou en différé exactement comme le feraient les médias classiques. Il offre cependant à l'utilisateur une souplesse et un confort inégalés en lui délivrant le contenu vidéo à la demande. Il existe à l'heure actuelle 3 grandes technologies permettant de faire du streaming audio et vidéo : Real G2 de RealNetworks, Windows Media de Microsoft et QuickTime 4 d'Apple. Néanmoins, un nouveau consortium baptisé "Internet Streaming Media Alliance" (ISMA), regroupant Apple, Cisco, Sun, Philips et Kasenna, travaille à la mise en place d'une norme unique pour permettre la diffusion en stream sur le Web. Ce standard se base sur les spécifications du Mpeg-4 et permettra l'interopérabilité entre les différentes plates-formes existantes. Pour L'ISMA le problème actuel réside dans les coûts prohibitifs associés aux services de streaming vidéo qui supportent tous les différents formats empêchant fournisseurs de services et utilisateurs potentiels d'adopter ces technologies. La nouvelle classe émergente de serveurs Web attend donc de bénéficier d'un standard unique car les serveurs ne peuvent se permettre de supporter différents lecteurs de stream pour lire tous les formats de contenu. En France, il existe peu de fournisseurs de solutions de streaming. E-commerce Magazine a sélectionné les plus représentatifs du marché.

Mot clés :

Tanguy Leclerc