Mon compte Devenir membre Newsletters

LDLC: une stratégie d'expansion omnicanale payante

Publié le par

20 après son lancement, le groupe LDLC continue son avancée sur le marché de la high-tech, notamment via la rachat du site materiel.net, et annonce une accélération de ses résultats.

LDLC: une stratégie d'expansion omnicanale payante

Le groupe LDLC, spécialisé dans la vente en ligne de matériel informatique, connaît une période de forte croissance: l'entreprise annonce un ebidta (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) en hausse de 40% pour son exercice 2015/2016 par rapport à l'année précédente. LDLC a racheté en mars 2016 materiel.net (Domisys), autre e-commerçant spécialiste de la vente de matériel informatique. Ainsi, le groupe pèse désormais près de 500 millions d'euros. Sa croissance s'établit à 12,2%, en tenant compte de l'arrêt du site MisterGoodDeal. Des résultats dus, notamment, à la statégie omnicanale du groupe, qui a ouvert 16 boutiques physiques.

Olivier de la Clergerie, directeur général du groupe, se réjouit de ces résultats: "Cet exercice reflète notre capacité à poursuivre une croissance organique régulière et forte. Depuis six ans, nous avons ainsi généré un taux de croissance annuel moyen de 14%. Il prouve également que nous maîtrisons parfaitement notre modèle économique avec des performances opérationnelles qui progressent plus vite que le chiffre d'affaires. [...] Notre position de leader du high-tech on line est renforcée et nous figurons désormais parmi les 15 premiers acteurs de l'e-commerce en France et dans le top 5 des e-commerçants hors agroalimentaire et voyagistes (selon la Fevad)."


* Les résultats sont indiqués en millions d'euros.

Le groupe ne compte pas s'arrêter là. Son dirigeant a pour ambition de doubler sa taille, de réaliser 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires et de posséder une centaine de boutiques. Pour y parvenir, il mise sur le déploiement rapide de son réseau de magasins, le maintien d'une croissance soutenue de l'activité B to B de LDLC.pro, et la prise e part de marché pour ses marques B to C (LDLC.com, materiel.net, Maginea et l'Armoire de Bébé).

Pour aller plus loin:

LDLC ouvre une boutique au Mans