Mon compte Devenir membre Newsletters

Non-lieu pour Vente-privée.com, Brandalley fait appel

Publié le par

Fin novembre 2014, l'Autorité de la Concurrence prononçait un non-lieu en faveur de vente-privee.com dans le cadre de l'affaire l'opposant à Brandalley qui attaquait alors, pour abus de position dominante. Le p-dg de Brandalley, Cyril Andrino, a décidé de faire appel.

Non-lieu pour Vente-privée.com, Brandalley fait appel

Le P-dg de la société Brandalley, Cyril Andrino, vient d'annoncer sa décision de faire appel, dans le cadre de la décision de l'Autorité de la Concurrence, qui a prononcé fin novembre dernier un non-lieu en faveur de son concurrent Vente-privee.com.

En 2009, Brandalley avait en effet déposé contre Vente-privée.com, une plainte devant l'autorité de la concurrence pour abus de position dominante. Brandalley considérant que les clauses d'exclusivité que Vente-privee.com signe avec les grandes marques, les empêchent de vendre leurs stocks d'invendus sur d'autres sites de ventes privées. La résultante étant de créer un marché complètement verrouillé en faveur de Vente-privee.com.

Cyril Andrino, p-dg, Brandalley

"Nous avons décidé de faire appel de cette décision car nous ne la comprenons pas. Nous sommes extrêmement déçus de constater qu'après 5 ans de procédure, d'un côté l'Autorité de la concurrence reconnaît que les exclusivités qui figurent dans les contrats que les marques signent avec Vente Privée, pourraient être considérées comme abusives mais d'un autre côté elle déclare qu'elle ne peut pas se prononcer parce que ses services d'instruction n'ont pas défini de façon assez précise le marché sur lequel Vente Privée est en position dominante. Cela nous incite à faire appel car nous considérons, comme tous les acteurs du marché d'ailleurs, que la position dominante de Vente Privée ne fait aucun doute ; nous espérons donc que la Cour d'appel analysera ce dossier comme il le mérite", a ainsi déclaré Cyril Andrino, PDG de Brandalley