Mon compte Devenir membre Newsletters

Brandalley mise sur le mobile en 2017

Publié le par

Cette année encore, Brandalley a poursuivi la restructuration de son site pour accompagner ses projets de croissance. En 2017, le pure-player de la mode veut rattraper son retard face à ses concurrents en accentuant ses efforts sur le mobile.

Brandalley mise sur le mobile en 2017

Pour Brandalley, 2016 a été l'année du changement avec "une croissance qui sera légère", indique Sébastien Robles, le directeur marketing et communication. Après le rachat du site en 2014 par Cyril Andrino, le pure-player dans le secteur de la mode poursuit ses efforts de transformation. Le dirigeant a ainsi investi 3 millions d'euros supplémentaires pour accompagner ses projets de croissance.

Cette année, le site de ventes événementielles a totalement repensé ses applications web et mobile avec un moteur de recherche optimisé mais aussi une mise en avant des nouveautés. "Aujourd'hui, le trafic des applications mobiles génère autour de 25% de notre chiffre d'affaires. En 2017 le mobile sera l'un de nos axes de développement ", souligne le responsable. L'objectif étant de doubler ce chiffre l'année prochaine en réalisant 50% des ventes sur ce canal. L'autre priorité en 2017 concernera le développement de la marketplace, qui représente actuellement 10% du CA. "Dans notre métier, le nerf de la guerre est d'avoir LA bonne offre en signant le plus de marques incontournables toute l'année. Cela a été le cas en 2016 et nous allons continuer sur cette voie", analyse le directeur marketing.

Un repositionnement de marque

En octobre dernier, Brandalley a également annoncé la signature d'un partenariat avec E.Leclerc afin d'accroître sa notoriété. "Notre partenariat est ambitieux car E.Leclerc a une telle force de frappe que les répercussions peuvent être très importantes pour nous, indique Sébastien Roblès. Il est encore trop tôt pour dresser un bilan, mais les premiers chiffres sont encourageants avec des dizaines de milliers de personnes inscrites", précise le responsable marketing. Les porteurs de la carte de fidélité E.Leclerc peuvent bénéficier d'avantages sur le site Brandalley, et notamment ceux de cumuler des tickets E.Leclerc pour tout achat, et se faire livrer gratuitement leurs commandes Brandalley dans le magasin E.Leclerc de leur choix, sans minimum d'achat et sans conditions. "C'est un investissement assez direct et une manière d'investir dans le marketing de manière vertueuse en proposant des avantages aux clients", souligne-t-il.

Brandalley est également en train de retravailler son image de marque afin de s'affirmer de manière plus forte face à ses deux concurrents que sont Vente-privée et Showroomprivé. "Nous nous sommes longtemps cachés derrière notre offre, nous voulons à présent communiquer de manière plus décalée et originale en ayant un ton moins impersonnel", commente Sébastien Robles.

Bilan du Black Friday

"L'année dernière, nous avions fait une belle performance, mais le contexte était particulier, c'était deux semaines après les attentats. Nous ne savons pas dans quelle mesure nous avons bénéficié du report des achats en magasin vers des achats en ligne ou si c'était une reprise de la consommation après le choc", explique le directeur marketing. Cette année, Brandalley a fait plus 20% sur le CA par rapport à 2015. Le Black Friday a été anticipé dès le mardi avec la "White Friday".