Mon compte Devenir membre Newsletters

Fabien Versavau CEO de Ticketac.com & CMO digital du Figaro : " Le rythme des innovations technologiques va se poursuivre "

Publié le par

Fabien Versavau, membre du comité éditorial de One to One Monaco, revient sur les ambitions du Figaro sur le digital et livre sa vision du e-commerce de demain.

Fabien Versavau CEO de Ticketac.com & CMO digital du Figaro : ' Le rythme des innovations technologiques va se poursuivre '

Quelles évolutions percevez-vous dans le secteur du E-commerce ces prochaines années ?

Ce qui va marquer l'année à venir dans le domaine du digital, c'est la poursuite du rythme rapide dans les innovations technologiques. Mais aussi la part montante du mobile dans la génération de revenus passant d'un canal relationnel à un canal transactionnel. Les applications d'e-commerce mobile sont en train d'embarquer progressivement des services de gélocalisation très fine qui vont permettre d'offrir une expérience client incluant une dimension locale. L'hyperlocalisation est un service émergent, dont le mobile est le bras armé.

Notons aussi l'individualisation du marketing client et enfin la capacité à mesurer de plus en plus finement la contribution du digital dans le chiffre d'affaires global. Un objectif difficile à atteindre aujourd'hui car la structure de reporting s'établit par canal.

Certains basculements vont s'opérer dès 2016, dont "l'intimate commerce", à savoir l'individualisation de l'expérience utilisateur, la segmentation du CRM via des push contextualisés, et enfin l'activation de données clients en temps réel afin de réaliser des créations publicitaires impactantes. Nous allons basculer vers une pratique du commerce plus analytique, plus technologique. Une autre tendance qui se dessine est l'extension d'audience. Un acteur du e-commerce, grâce à une bonne qualification de données, pourra se connecter à des réseaux publicitaires du marché (via des ad exchanges) et donc proposer à ses internautes des offres personnalisées en dehors de son propre site. Et ainsi établir des campagnes publicitaires concurrentes de celles proposées par les régies ou les trading desks. Dernière tendance, l'hybridation du e-commerce avec les médias. La curation et le contenu en lien avec les produits consultés enrichissent les sites marchands qui sont à la frontière entre le magazine et le site transactionnel.

Nous allons basculer vers une pratique du commerce plus analytique, plus technologique.

Quels sont les atouts et faiblesses de la France, selon vous, pour aborder la révolution induite par le digital ?

La France est reconnue dans le monde pour sa grande créativité. Par ailleurs, l'écosystème de financement est très structuré et abondant, ce qui permet à de nombreux projets de se lancer et d'exister. Et puis, on dispose des meilleures formations en management et en ingénierie. De très bons talents sont sur le marché pour alimenter ces modèles économiques.

Concernant les défis, il faut arriver à libérer certaines contraintes fiscales et réglementaires pour que l'économie puisse bénéficier des innovations. Autre défi, l'intégration d'une culture internationale pour les acteurs établis.

Quels sont vos projets actuels ?

Depuis le rachat de CCM Benchmark, Le Figaro est le premier groupe digital en France. Notre volonté est de consolider nos audiences, construire une offre data comparable à celle des grands acteurs américains. Quinze personnes travaillent dans le département data du Figaro et construisent une plateforme globale pour proposer aux annonceurs de l'e-commerce des solutions d'activation de données clients affinitaires quel que soit le device. Le groupe cherche à se développer dans l'e-commerce, via Ticketac.com, Le Figaro Store et Cplussur.com, un comparateur d'assurances.