Mon compte Devenir membre Newsletters

[Interview] Cdiscount : "Nous avons l'habitude de nous confronter à des géants"

Publié le par

Emmanuel Grenier, PDG de Cdiscount revient avec nous sur les temps forts de cette année 2016 pour Cdiscount.

[Interview] Cdiscount : 'Nous avons l'habitude de nous confronter à des géants'

Vous venez de lancer Cstream, votre plateforme de streaming, un retour aux sources ?

Emmanuel Grenier. Oui tout à fait. Au début de Cdiscount, il y a 17 ans, nous vendions des CD et des DVD à des prix imbattables puis nous nous sommes élargis jusqu'à proposer aujourd'hui 15 millions de produits différents. Nous revenons à la culture par le côté immatériel et avec la même stratégie commerciale : une offre de streaming sans abonnement, Cstream, à un prix imbattable sur le marché, et qui permet d'accéder de manière illimitée à un catalogue de films, musique et livres.

Justement, vous vous confrontez à des géants dans leurs domaines respectifs Netflix, Spotify, Apple Music... le défi est de taille ?

Nous avons l'habitude de nous confronter à des géants ! Nous luttons très bien face à Amazon : nous sommes le seul endroit dans le monde où il y a un pure-player qui résiste à Amazon, tout en étant un acteur majeur en France. Nous faisons mieux dans toutes les catégories de produits : high tech, électroménager, partie maison... Nous ne sommes donc pas effrayés par la concurrence, c'est l'offre qui fait la différence. Nous proposons une offre globale de streaming à 9,99 €, quand nos concurrents sont sur une seule catégorie.

Nous ne positionnons pas en frontal face à Netflix, Canal Play, Spotify ou Deezer, ce sont des mastodontes hyper spécialisés dans leur domaine. Cstream est une offre généraliste et familiale, qui se veut multiculturelle, nous sommes le "triple play" de la culture. Quand nos concurrents s'intéressent à 10% du marché, nous nous intéressons aux 90% de la population française, soit 30 millions de Français (population âgée de plus de 15 ans).

Pourquoi une telle diversification de vos activités ?

Cette diversification se concentre sur la livraison. Nous avons deux axes principaux dans notre communication celui des prix que nous ne dérogeons pas et depuis un an et demi nous mettons l'accent sur les différentes offres de livraison : comme l'alimentaire en 1h à Paris, et pour une commande passée avant 14h, le client est livré le soir entre 19h et 23h., etc. afin de livrer le plus rapidement possible nos clients.

Vous avez inauguré un nouveau centre de logistique à Saint-Mard, pourquoi avez-vous fait le choix d'externaliser ce centre ?

Dans notre logistique, nous avons toujours une partie qui est internalisée et l'autre externalisée dans une logique d'équilibre. L'externalisation nous permet de voir ce qui se fait de mieux dans le marché et l'internalisation de garder un savoir-faire en interne. Pour ce nouvel entrepôt de 40 000 m2 (100 000 m2 pour l'ensemble des deux sites Saint-Mard1 estconsacré aux meubles et à la literie) dédié au gros électroménager, nous travaillons avec ID Logistics que nous connaissons bien pour la livraison de l'Ile-de-France et de l'ensemble du nord de la France.

Avez-vous des synergies avec le Groupe Casino par le biais d'entrepôts communs ?

Historiquement, les synergies majeures que nous avions avec Casino concernaient les entrepôts. Notre premier centre logistique est à Saint-Étienne, maison-mère de Casino, qui livre la même typologie de produits que ceux de Saint-Mard (77), mais aujourd'hui à destination du sud de la France.

Les autres synergies se font par le biais des 18 000 points de retrait dans les supermarchés et hypermarchés du Groupe, soit 70% de nos commandes.

Vous avez opéré de nombreux changements ces derniers mois (charte graphique, slogan...), d'autres évolutions sont-elles prévues dans les prochains mois?

Nous avons fait ces changement car nous avons souhaité élargir notre clientèle notamment en la féminisant et en la rajeunissant, les réactions côté clients ont été positives. Nous allons à présent nous appuyer sur la communication de nos nouvelles offres comme Cstream.

Quel bilan faites-vous de cette année ?

2016 a été une année de nouveautés. Au-delà du changement de la charte graphique et du positionnement de la marque, nous avons amélioré de nombreux services de livraison. Notre credo reste d'en offrir toujours plus aux clients.

Comment se porte Cdiscount à l'international ?

Nous nous sommes recentrés sur le marché français.