Mon compte Devenir membre Newsletters

Marks & Spencer ferme 7 magasins en France

Publié le par

L'enseigne de distribution britannique a annoncé la fermeture de 100 magasins dont sept en France.

Marks & Spencer ferme 7 magasins en France

Cinq ans après son retour en France, Marks and Spencer va fermer sept magasins sur le territoire sur un total de 100 magasins dans le monde. Ces fermetures concernent des magasins de dix pays, déficitaires, ainsi que des boutiques situées au Royaume-Uni.

En France, les points de vente sont ceux gérés par l'enseigne à Paris et en région parisienne, dont celui des Champs-Élysées qui emploie 80 personnes et qui combine l'alimentaire, le prêt-à-porter et les équipements domestiques. Ainsi que les magasins du centre commercial Beaugrenelle à Paris, du centre commercial So West à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), du centre commercial Aéroville à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) et de Villeneuve-la Garenne (Hauts-de-Seine), ainsi que deux magasins alimentaires à Paris. Néanmoins, l'enseigne a précisé que les onze magasins alimentaires franchisés situés également en région parisienne resteraient ouverts.

Dans son communiqué, Marks & Spencer explique qu'il va engager une consultation avec les instances représentatives du personnel au sujet des fermetures annoncées. "Depuis le retour de Marks & Spencer sur le marché français en 2011, les magasins en propre sont déficitaires : pour 2015-2016 les pertes s'élèvent ainsi à 19 millions de livres (26 millions d'euros)", explique l'enseigne à l'occasion d'un comité central d'entreprise extraordinaire.

L'an passé, l'ensemble des magasins gérés directement par Marks and Spencer dans ces pays ont perdu un total 45 millions de livres (50 millions d'euros, d'après la conversion publiée par M&S) pour un chiffre d'affaires de 171 millions de livres (190 millions d'euros).

Ouverture de magasins alimentaires au Royaume-Uni

"Le nouveau directeur général du groupe, Steve Rowe, a précisé que le groupe allait en revanche ouvrir plus de 200 magasins alimentaires au Royaume-Uni et accélérer les ventes en ligne", indique l'AFP.

Le groupe a subi une perte nette de 58 millions de livres au semestre achevé le 1er octobre (65 millions d'euros) contre un bénéfice net de 140,6 millions de livres (158 millions d'euros) l'an passé à période comparable. Son chiffre d'affaires s'est maintenu autour des 5 milliards de livres (5,6 milliards d'euros).