Mon compte Devenir membre Newsletters

Recul du chiffre d'affaires de LDLC au premier semestre

Publié le par

Le spécialiste de la vente de composants informatiques en ligne a vu ses résultats semestriels perturbés par une hausse forte et continue du prix des composants mémoire (+200% sur un an) entraînant une baisse de son chiffre d'affaires.

Recul du chiffre d'affaires de LDLC au premier semestre

"Alors que notre core business (marché des composants informatiques) subit depuis plusieurs mois l'inflation forte et constante des prix de la mémoire (+200% sur un an), les résultats du 1er semestre de l'exercice 2017-2018 affichent une forte résilience et démontrent notre capacité à maintenir nos marges. Ainsi, le taux de marge brute s'établit à 16,7% sur le semestre, en progression en séquentiel et par rapport à la même période de l'an dernier", déclare Olivier de la Clergerie, directeur général du Groupe LDLC.

Sur ce premier semestre, l'activité B to C s'inscrit à 155 millions d'euros en baisse de 3,7% même si les 26 magasins LDLC ont réalisé un chiffre d'affaires de 24,1 millions d'euros en hausse de 19,3%. L'activité B to C, en croissance sur le deuxième trimestre, s'établit à 54,6 millions d'euros. Les autres activités dont Maginéa contribuent pour 5,9 millions d'euros au chiffre d'affaires total. Le panier moyen Groupe s'élève à 334 €HT (contre 330 €HT en n-1) et le nombre d'ouvertures de comptes (BtoC et BtoB) représente 227 500 nouveaux clients. Néanmoins le chiffre d'affaires a baissé à 215 millions d'euros ( 221,1 l'an dernier).

Le taux de marge brute au 30 septembre 2017 s'élève à 16,7% du CA contre 16,1% sur l'ensemble de l'exercice 2016/2017. Cette amélioration résulte des actions mises en place dont les synergies " achats " avec Materiel.net qui absorbent l'effet dilutif de la progression du nombre de magasins.

Accélération de la stratégie cross canal

LDLC veut accélérer sa stratégie cross-canal pour disposer à l'horizon 2021 d'une centaine de boutiques, de continuer de croître dans le B to C online et renforcer sa croissance dans le B to B (+0,4%). Après l'annonce, le 21 novembre dernier, de l'ouverture d'un 27e magasin à Chambéry, le rythme d'ouvertures des franchises et des magasins en propre devrait s'accélérer avec 6 à 8 magasins supplémentaires pour le second semestre.

"C'est dans ce cadre et avec des atouts renforcés, que nous réitérons notre ambition d'atteindre à l'horizon 2021 un chiffre d'affaires d'1 milliard d'euros avec un Ebitda de l'ordre de 5,5 à 6% du CA", souligne Olivier de la Clergerie. Celui-ci atteint 6,6 M€ pour représenter 3,7% du chiffre d'affaires.

Sur la période, le Groupe a poursuivi la structuration et le renforcement de son organisation tout en continuant d'investir notamment dans ses systèmes d'information et ses plateformes informatiques, le développement de son réseau de franchisés et le déménagement de son siège social et de L'École LDLC à Limonest (69). Ce nouveau site, financé par crédit-bail, représente un investissement global de 23,5 M€. "Dans le même temps, le Groupe a réalisé un travail important pour optimiser son BFR, ce qui lui a permis de générer du cash et de réduire son taux d'endettement net", indique le DG de LDLC.

Le Black Friday a permis au Groupe de générer 7 millions d'euros de commandes contre 4 millions l'an dernier.

Implantation en Espagne en 2018

Parmi les projets 2018, le lancement sur le dernier trimestre de l'exercice d'une structure commerciale B to B (les premiers recrutements sont déjà réalisés) et d'une plateforme logistique en Ile de France afin de développer l'activité sur cette zone. Une implantation en Espagne est prévue dès le début du prochain exercice (online et une boutique test à Madrid) début 2018.