Mon compte Devenir membre Newsletters

Rueducommerce, l'offre non-alimentaire du groupe Carrefour

Publié le par

Un an et demi après le rachat du site marchand par le groupe Carrefour, ce dernier a annoncé lors de son événement régie annuel le futur repositionnement de Rueducommerce comme unique point d'entrée de son offre non-alimentaire.

Rueducommerce, l'offre non-alimentaire du groupe Carrefour

"Redonner le réflexe Carrefour" : c'est l'enjeu des différents chantiers entamés par le groupe Carrefour et présentés par Hervé Parizot, directeur exécutif e-commerce et data clients de Carrefour France, lors du 4e "régie day" de Carrefour Media. Si le deuxième distributeur du pays (avec 20,7% de part de marché en mai 2017 selon KantarWorldpanel) bénéficie d'un maillage national qui lui permet d'être "à maximum 7 minute de chaque foyer français", son leadership est remis en cause sur le digital face à la richesse de l'offre e-commerçante. Première étape : "rationaliser l'ensemble des 42 sites du groupe Carrefour pour réorganiser l'offre et regagner des parts de marché". Parmi eux, Rueducommerce, dont le rachat a été acté début 2016.

Rueducommerce, point d'entrée du non-alimentaire chez Carrefour

Un an et demi après le rachat effectif du pure-player web aux 750 marchands et 3 millions de références produits, le groupe Carrefour repositionne Rueducommerce pour en faire l'unique plateforme non-alimentaire de son offre digitale et bénéficier de sa puissance de frappe : 5 millions de visiteurs uniques mensuels. Le site e-commerce devrait prochainement se renommer en "Carrefour-Rueducommerce" pour finaliser son intégration. Tandis que d'autres synergies ont déjà été mises en place depuis 2016 puisque Carrefour Media évoque 400.000 clients Rueducommerce qui auraient choisi la livraison click&collect en point de vente Carrefour depuis la mise en place du service. L'intégration du site marchand sera ainsi au coeur d'une stratégie omnicanal : du web-to-store avec le relancement du click&collect en 2 heures pour Rueducommerce, mais aussi store-to-web grâce à l'installation de tablettes dans les enseignes Carrefour pour permettre la commande sur les sites du groupe, dont Rueducommerce. En revanche, la régie publicitaire REC, initiée par Rueducommerce, est toujours chargée (pour l'instant ?) de la monétisation du site.