Mon compte Devenir membre Newsletters

#ECP2015 Plénière : Bilan Fevad du second trimestre : les ventes en ligne enregistrent +16 % de croissance

Publié le par

Breaking news : la croissance des ventes en ligne s'accélère. Avec une croissance de 16 % (soit la meilleure performance depuis 3 ans), le second trimestre confirme la tendance de ré-accélération des achats sur le net depuis le début de l'année.

#ECP2015 Plénière : Bilan Fevad du second trimestre : les ventes en ligne enregistrent +16 % de croissance

Ce phénomène d'accélération des ventes online est porté par une forte progression du nombre de transactions : les e-marchands ont réalisé 194 millions de transactions sur le second trimestre 2015, contre 162 à la même période l'an passé. La hausse de fréquence d'achats (7,3 en moyenne par cyberconsommateurs) a aussi contribué à cette accélération. Au total, sur le second trimestre 2015, les internautes ont ainsi dépensé 15,5 milliards d'euros sur le web.

Dans la logique de ces bonnes performances, les sites leaders du panel ICE 40 retrouvent aussi des croissances à deux chiffres : +13 % au second trimestre, après +12 % au premier trimestre. " Ce sont les produits de mode, de décoration et de petit électroménager qui tirent la croissance ", souligne Marc Lolivier, Délégué Général de la Fevad. Les ventes internet aux professionnels ne sont pas en reste, enregistrant un chiffre d'affaires en augmentation de +15 % sur la période.

Deux progressions fulgurantes, dans les places de marche et dans le commerce mobile

" Il est important de souligner les surperformances du volume des transactions réalisées par les Market place ", déclare d'abord Marc Lolivier. L'indice iPM mesurant ce volume de ventes augmente en effet de +58 %. " Quant à l'indice mesurant le commerce mobile, il affiche une augmentation de 43 % ".

Au final, le bilan apparaît donc plus que positif : " sur le premier semestre, ce sont près de 31 milliards d'euros qui ont été dépensés sur le net et, au vu des perspectives de croissance, nous pouvons prévoir d'atteindre, sur l'année, les 64, voire les 65 milliards d'euros. Quant au nombre de sites marchands, il devrait s'élever à 180 000 ", conclut Marc Lolivier.