Mon compte Devenir membre Newsletters

Go Sport digitalise ses points de vente

Publié le par

Offrir l'accès à l'ensemble de ses références en mobilisant tous les points de contact: c'est la stratégie digitale de Go Sport, qui suit son concurrent Decathlon.

Go Sport digitalise ses points de vente

GO Sport a déployé, en octobre2015, des bornes e-commerce dans 40 de ses points de vente représentatifs (à La Défense, à Marne-la-Vallée, et dans des villes moyennes). Tout le réseau devrait être équipé fin 2016. Le projet, inscrit dans une stratégie omnicanale plus large, vise à donner accès à toutes les références aux clients, même celles absentes des rayons du magasin.

D'autres expériences similaires ont été menées dans le secteur. Ainsi, Decathlon a équipé, au printemps 2015, tous ses points de vente de bornes interactives. GO Sport a mené son projet en étroite collabo-ration avec les équipes des magasins, qui ont été consultées puis formées. "Il ne s'agit pas d'une décision unilatérale, mais d'une action qui implique et mobilise la direction des ventes qui gère le réseau au niveau national et régional, les équipes techniques, la direction marketing et l'e-commerce",affirme Rachid Charki, directeur e-commerce de Go Sport France.

"Les bornes reçoivent un excellent accueil du réseau, qui réclame d'ailleurs leur extension", ajoute Rachid Charki. Avec les bornes e-shop, les vendeurs accompagnent les clients dans la commande de produits indisponibles en magasin. Le système est une conception "maison". Pas d'assortiment spécifique mis en ligne depuis les bornes: elles donnent accès à tout le catalogue du site e-commerce, soit plus de 200 000 références. Il a fallu des mois pour tester différents dispositifs afin de comprendre le parcours du client et les freins éventuels. Pour autant, le déploiement du projet n'aurait, selon l'entreprise, pas rencontré de difficulté particulière. Résultat? Après avoir validé sa commande sur la borne, le client la paie en caisse, puis vient la récupérer dans le point de vente ou choisit d'être livré à domicile.

"Ce n'est cependant pas un service click & collect, qui fait partie des autres sujets sur lesquels nous travaillons", poursuit le directeur e-commerce. Car l'enseigne ne compte pas s'arrêter là pour estomper la frontière entre le point de vente physique et le digital. Le commerce et le sport étant fortement impactés par les nouvelles technologies (notamment via les objets connectés), Go Sport s'est lancé, en 2012, dans une révision complète de ses process.

Refonte et migration du site Web en site e-commerce, création d'une marketplace... les projets se sont multipliés. "La market-place est un outil intéressant, car grâce à elle nous élargissons l'offre en ouvrant à nos clients l'accès à des catalogues que nous sélectionnons, commente Rachid Charki. Notre objectif est de nous positionner comme le spécialiste du sport en proposant plus de 200000 références", conclut-il. Y compris dans des disciplines très pointues.