Mon compte Devenir membre Newsletters

" A terme, le mobile sera le média numéro 1 des annonceurs "

Publié le par

En 2018, la pub mobile dépasserait la pub Internet fixe avec une part de 50,2%. Voici les prévisions monde de ZenithOptimedia. Plus proche de nous, mais tout aussi optimiste, Renaud Ménérat*, Président de la Mobile Marketing Association France, détaille l'avenir des plans média sur mobile.

' A terme, le mobile sera le média numéro 1 des annonceurs '

" 2016, l'année du shift ! " Voilà ce que proclame Renaud Ménérat*, Président MMAF, commentant les derniers chiffres de l'audience sur mobile. Selon Médiamétrie//Netratings, plus d'une visite de site Web sur deux est désormais effectuée via smartphone. De quoi donner du grain à moudre aux annonceurs, qui investissent de plus en plus dans ce média. (+59 % par rapport à 2014, selon le SRI). Néanmoins, il existe toujours un décalage : seulement 26 % des dépenses publicitaires digitales sont dédiées à ce média. " C'est normal : les consommateurs vont toujours plus vite que les annonceurs ", tempère Renaud Ménérat.

Pour autant, la tendance s'inscrit bien à la hausse et les agences se positionnent en force sur ce créneau. Avec, en ligne de mire, les formats natifs. Autrement dit, ceux qui permettent d'intégrer une publicité dans un fil d'informations, pour que l'utilisateur traite la publicité comme étant du nouveau contenu au coeur de son flux de news. Pourquoi ? Parce que les publicités natives s'avèrent plus performantes, comme le prouve une récente étude** IHS Technology/Facebook : meilleurs taux d'engagement (20 à 60% plus élevés que les bannières traditionnelles), meilleurs résultats en termes d'eCPM (jusqu'à x2), de mémorisation (x3),...

" On observe aussi un fort engouement sur les réseaux sociaux pour les publicités vidéo, notamment les formats 360, qui offrent une expérience plus immersive ou encore les vidéos portraits, sous l'influence de Snapchat ", poursuit-il. Tendance aussi à la hausse du côté de l'achat programmatique (processus d'achat automatisé d'espaces publicitaires internet), " avec une part non neutre des investissements mobiles en display ", souligne Renaud Ménérat.

On le voit, tous les indicateurs sont donc au vert pour soutenir la croissance de la publicité sur mobile. " Avec bientôt, la possibilité de personnaliser la création de contenus en fonction des datas, prédit encore l'expert. Autrement dit, dans un futur proche, les marques pourront proposer une publicité ciblée par mobile ". Le graal pour les annonceurs ?

* Egalement Président de l'agence conseil userADgents et de l'agence dédiée aux objets connectés, Joshfire.

** " The future of mobile advertising is native ", March 2016

Mot clés :