Mon compte Devenir membre Newsletters

Gérard Mathieu (Smurfit Kappa France) : " L'emballage est essentiel pour l'e-marchand "

Publié le par

Gérard Mathieu, directeur marketing et innovation de Smurfit Kappa France, livre les dernières tendances en matière d'emballage.

Gérard Mathieu (Smurfit Kappa France) : ' L'emballage est essentiel pour l'e-marchand '

  • Quels sont les enjeux actuels dans l'e-commerce concernant l'emballage ?

L'emballage e-commerce est un élément essentiel pour l'e-marchand, dans la mesure où il contribue de façon majeure à la préservation et au développement de son image, à sa rentabilité et à la montée en puissance des volumes lorsque les ventes décollent.

L'emballage e-commerce matérialise le premier contact physique entre l'internaute acheteur et l'e-commerçant. Il a donc un rôle essentiel dans la fidélisation du client. Parmi les douze caractéristiques identifiées par Smurfit Kappa pour l'emballage e-commerce idéal, ce dernier doit être facile à ouvrir, si possible personnalisé, ne pas être surdimensionné en volume, le produit doit arriver intact grâce à un calage facile à recycler, et idéalement une fonction simple de "retour à l'envoyeur" doit être prévue.

En ce qui concerne l'e-commerçant, la mise en oeuvre doit être simple et adaptée à chaque organisation de préparation de commandes, qu'il s'agisse de Pick then Pack ou de Pick and Pack. En l'occurrence, les choix de l'emballage et de sa mécanisation ou de son montage manuel sont fondamentaux pour garantir une flexibilité et une cadence optimales en fonction de la saisonnalité, de la volumétrie et de la gamme de produits à préparer.

  • Quelles sont les tendances qui se dégagent ?

Indépendamment des caractéristiques de l'emballage, c'est l'organisation du client qui va être déterminante. Nous avons identifié au moins cinq grands types d'organisation des postes de préparation de commandes et de conditionnement qui, en fonction des cadences, du nombre de formats à traiter, de la tarification appliquée par les transporteurs (poids ou poids / volume), vont permettre de guider les clients vers l'emballage le plus adapté. Le spectre des emballages utilisés actuellement est très large, depuis la simple caisse américaine 100 % manuelle avec introduction d'un calage type papier froissé jusqu'à la barquette automatisée avec insertion automatique d'un calage, ajustement automatique de la caisse à la hauteur du contenu et pose d'une coiffe automatique, en passant par toutes les solutions de caisses à montage manuel rapide, dotées de bandes adhésives de fermeture.

  • Qu'en est-il de la traçabilité des produits ?

Aujourd'hui, la traçabilité est assurée principalement par des codes-barres, qu'ils soient directement imprimés sur les emballages (jet d'encre, laser...) ou sur des étiquettes rapportées, ce qui reste la solution la plus utilisée. La RFID est une option encore coûteuse donc peu utilisée, mais tout à fait réaliste en termes de faisabilité.