Mon compte Devenir membre Newsletters

[International] Au Royaume-Uni, Asda tourne le dos à Black Friday

Publié le par

Black Friday, une prise d'otage ? L'image est à attribuer au directeur général de la chaine de distribution Asda, ancien fer-de-lance de l'européanisation de cet évènement américain.

[International] Au Royaume-Uni, Asda tourne le dos à Black Friday

Les mots frappent d'abord par leur force. " Les consommateurs ne veulent pas être pris en otage par une journée ou deux de promotions ". Ainsi Andy Clarke, directeur général de l'enseigne de supermarchés Asda, deuxième chaine de distribution d'Angleterre, justifie-t-il dans les colonnes du journal britannique The Guardian la décision du commerçant de ne pas prendre part à Black Friday cette année. Une annonce qui met fin à une rumeur vieille de plusieurs jours et dont l'intérêt principal tient nulle doute à son côté paradoxal, lequel s'impose à l'esprit dans un second temps...

Le bad-buzz : rançon du succès ?

Filiale de Walmart, Asda a en effet figuré parmi les premiers "importateurs" britanniques de Black Friday, qu'il a organisé, online et offline, à grand renfort de publicité en 2013 et 2014. Résultat de cette deuxième édition : plus de 8000 téléviseurs vendus pendant la seule première heure, 10 000 tablettes vendues sur le double de temps et... un bad-buzz tenace. Invités à assister au lancement de l'opération dans un supermarché de Welmbley, dans le nord de Londres, des journalistes ont filmé des consommateurs se battant pour des produits électroniques. Sur l'ensemble du réseau, les incidents de ce genre se sont multipliés, nécessitant, au global, 16 interventions de la police et un renfort des forces de sécurité à hauteur de 2000 personnes.

Autant de signes d'un pic de popularité qui n'aura été que de courte durée. En aout dernier, le chiffre d'affaires d'Asda a chuté à son point le plus bas depuis 50 ans. Le point de départ d'un renouveau stratégique. En lieu et place des ventes flash à prix cassés proposées sur deux jours par le passé, le distributeur compte étaler des réductions plus modestes sur plusieurs semaines avant Noël. Cumul de ces promotions : 26 millions d'euros (près de 37 millions d'euros). Enfin, loin de se cantonner aux tablettes, téléviseurs et jeux vidéos plébiscités par les consommateurs l'année dernière au détriment des autres gammes de produits distribués par Asda, ces réductions concerneront les jeux et jouets, les produits alimentaires et d'intérieur explique The Guardian.