Mon compte Devenir membre Newsletters

Spartoo va multiplier les ouvertures de points de vente

Publié le par

Le spécialiste de la vente de chaussures et accessoires de mode en ligne prévoit d'ouvrir une dizaine de magasins physiques en trois mois.

Spartoo va multiplier les ouvertures de points de vente

Cinq mois après l'ouverture de son premier magasin à Grenoble, Spartoo confirme sa volonté de se défaire progressivement de son statut de pure player, en programmant l'ouverture d'une dizaine de points de vente sur le mois de septembre, octobre et novembre. "Les premiers résultats de notre magasins sont très prometteurs et nous montrent à quel point une partie des consommateurs plébiscite encore les boutiques, indique Boris Saragaglia, p-dg de Spartoo.

Le groupe devrait procéder par étape, profitant de son ancrage dans la région Rhônes-Alpes pour s'assurer un déploiement solide sur cette zone. Par ailleurs, il est d'ores et déjà prévu d'étendre progressivement sa présence dans les régions Nord-Est et Sud-Est. Ainsi, pour le mois de septembre, des ouvertures sont programmées dans les rues de Clermont-Ferrand, d'Albertville, Châlon-sur-Saône et Chambéry pour le mois d'octobre et Dijon, Mâcon et Besançon dès novembre prochain. L'objectif d'ici 2017 étant d'ouvrir une cinquantaine de points de vente en France.

Magasin Spartoo, Grenoble

Des ponts entre les magasins et le site

"Les clients cherchent à profiter de la complémentarité entre la vente en ligne et le commerce physique. Nous leur permettons ainsi d'utiliser les atouts des deux", explique le p-dg de Spartoo. Cette logique est présente dans la stratégie de Spartoo depuis l'ouverture du magasin de Grenoble en mars dernier. Cela se manifeste concrètement par la mise en place du click & collect, ou encore de mécaniques de mobile to store. "Nous pourrions être capables courant 2015 de géolocaliser les smartphones de nos clients et de mettre en place des push d'offres personnalisées", expliquait Jérôme Chevat, directeur commercial de Spartoo lors de l'ouverture du magasin de Grenoble.

Quand l'e-commerce ouvre boutique

Il s'agit là d'une tendance forte dans le secteur du e-commerce. Les pure players en quête de relais de croissance et de méthodes pour accroitre leur taux de conversion lorgnent de plus en plus sur le monde physique. De Miliboo, spécialiste du mobilier en ligne, en passant par Showroomprive.com, Cdiscount ou LDLC, les exemples ne manquent pas avec des modèles différents puisque certains optent pour des flaghsip, tandis que d'autres misent sur des réseaux de magasins de proximité. LDLC faisant partie de ceux-là, il a déclaré pour l'année 2014 un chiffre d'affaires global de 286 millions d'euros dont 26 millions d'euros (+22%) pour sa dizaine de points de vente.