Mon compte Devenir membre Newsletters

Yoox et Net-a-Porter fusionnent et créent un géant du luxe en ligne

Publié le par

Le groupe Richemont a annoncé la fusion prochaine de Net-a-Porter.com avec l'e-marchand italien Yoox. Dans la foulée, la nouvelle entité devrait procéder à une levée de fonds de 200 millions d'euros. Les détails de la transaction.

Yoox et Net-a-Porter fusionnent et créent un géant du luxe en ligne

L'e-marchand spécialisé dans les vêtements de luxe Net-a-Porter est sur le point de fusionner avec Yoox Group, grâce à une transaction reposant sur un échange d'actions. L'information a été annoncée par le groupe Richemont, propriétaire de Net-a-Porter, mais aussi de marques de luxe reconnues telles que Lancel, Dunhill, Mont Blanc, Chloé, Van Cleef & Arpels ou encore Cartier. "Richemont a été un pionnier dans l'e-commerce de luxe, d'abord comme actionnaire minoritaire de Net-A-Porter à ses débuts, puis comme actionnaire majoritaire depuis 2010", a précisé Johann Rupert, président du groupe Richemont.

Cela fait quelques mois déjà que Net-a-Porter faisait l'objet de rumeurs, notamment concernant une éventuelle entrée en bourse, ou un rachat. Tout récemment, Amazon avait été évoqué comme étant un potentiel acquéreur de l'e-commerçant, et des discussions entre les deux parties auraient débuté. Des informations jamais confirmées, le groupe Richemont se refusant jusqu'à présent à formuler toutes formes de commentaires sur le sujet.

Fédérico Marchetti, Yoox

Pour sa part, Yoox est un groupe dont la création remonte aux années 2000, basé à Bologne en Italie et côté sur la bourse italienne 'Borsa Italiana'. Spécialisé dans la vente en ligne de vêtements de luxe, il distribue ses produits dans plus de 100 pays à travers le monde. Fondé par Fédérico Marchetti, il a pour fer de lance la plateforme multimarques Yoox.com, mais aussi les portails Thecorner.com et Shoescribe.com.

Une levée de fonds de 200 millions d'euros

Pour l'heure, l'accord conclu entre les deux parties est conditionné à l'approbation des actionnaires, consultés à l'occasion d'une réunion dont la tenue aura lieu au mois de juin prochain. Si elle aboutit, l'opération donnera naissance au groupe à une entité combinée et rebaptisée pour l'occasion : "Yoox Net-a-Porter Group". D'un point de vue organisationnel, la fondatrice de Net-a-Porter Natalie Massenet prendra la fonction de président exécutif de la nouvelle société, tandis que Federico Marchetti sera nommé directeur général.

A l'issue de l'opération, le groupe Richemont devrait ainsi obtenir 50% du capital du groupe "Yoox Net-a-Porter", mais avec un droit de vote limité à 25% "afin de préserver l'indépendance du groupe", est-il précisé dans le document annonçant la fusion. Dès lors, une augmentation de capital sera mise en place, avec pour objectif de lever 200 millions d'euros, afin de financer les futures opportunités de croissance, tout en permettant l'entrée d'investisseurs stratégiques. Le groupe Richemont devrait notamment faire partie des participants à l'opération.

Le choix d'un spécialiste de la mode comme Yoox par Richemont afin de fusionner avec Net-a-Porter n'est pas anodin. Pour Johann Rupert, "les modèles économiques établis sont de plus en plus perturbés par les géants technologiques. C'est dans cette logique que nous pensons qu'il est important d'accroître le leadership et la taille de l'entreprise, afin de protéger le caractère unique de l'industrie du luxe. La fusion des deux leaders du secteur renforcera l'indépendance de la plate-forme, et sa neutralité, pour une clientèle sophistiquée à la recherche de marques de luxe ".

Si les démarche entreprises auprès des actionnaires et de la réglementation aboutissent, la transaction devrait être achevée pour le mois de septembre 2015. Le chiffre d'affaires cumulé des deux entités s'élève en 2014 à plus d'1,3 milliards d'euros.